Noblesse, corps, monarchie sous l'Ancien Régime

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

Vendredi de 9 h à 11 h (salle 8, 105 bd Raspail 75006 Paris), du 9 novembre 2012 au 31 mai 2013

Le séminaire, qui entend continuer à être un atelier de fabrication et de démonstration d’histoire sociale, sera organisé autour de trois thématiques, dans le sillage de travaux récents.

  • La première sera consacrée au catholicisme corporatif parisien entre XVIe et XVIIIe siècle, dans toutes ses dimensions à la fois sociales, politiques et religieuses. Nous accueillerons à cette occasion David Garrioch, professeur à l’Université de Monash (Melbourne, Australie), Laurence Croq, maître de conférences à l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense, ainsi que Nicolas Lyon-Caen, chargé de recherche au CNRS.
  • La deuxième portera sur la noblesse et ses évolutions, sociales et politiques, durant un Ancien Régime élargi. Nous nous pencherons sur les perspectives générales d’interprétation du phénomène nobiliaire, sur les rapports entre noblesse et monarchie et sur les questions de dérogeance.
  • La troisième reviendra sur les problèmes d’appartenances corporatives et sur l’exercice des offices, en mettant l’accent sur la réflexion que les officiers portaient sur leur foncion dans la société française à l’époque moderne. Nous accueillerons notamment Safia Hamdi, de l’Université des Sciences sociales de Tunis, et Michael Breen, de Reed College (Portland, États-Unis).

D’un point de vue pédagogique et méthodologique, le séminaire marquera une attention particulière aux sources, à leur construction et à leur usage, mais dans le cadre d’une interprétation systémique visant à énoncer des propositions générales.

Mots-clés : Histoire, Ville,

Aires culturelles : France,

Suivi et validation pour le master : Hebdomadaire annuel (48 h = 2 x 6 ECTS)

Mentions & spécialités :

Domaine de l'affiche : Histoire - Histoire et civilisations de l'Europe

Intitulés généraux :

  • Robert Descimon- Histoire sociale des pouvoirs politiques
  • Renseignements : inscription pédagogique : envoi des dossiers à Robert Descimon, par courriel ou à l'adresse : LaDéHiS, CRH, EHESS, 190 av de France 75013 Paris.

    Direction de travaux d'étudiants : vendredi de 11 h à 13 h.

    Réception : sur rendez-vous.

    Site web : http://www.ehess.fr/ldh

    Adresse(s) électronique(s) de contact : descimon(at)ehess.fr, cosandey(at)ehess.fr, haddad(at)ehess.fr, marraud(at)ehess.fr

    Compte rendu

    Le séminaire a été divisé en plusieurs séquences, souvent organisées autour de nos invités étrangers. Une première séquence, avec David Garrioch (Université de Monash, Australie), Laurence Croq (Université Paris-Ouest Nanterre La-Défense), Nicolas Lyon-Caen (CNRS) et Robert Descimon, a entendu revisiter l’histoire religieuse de Paris à l’âge moderne autour de la notion de catholicisme corporatif (ou incorporé) : les confréries ont été étudiées en leur dispositif d’ensemble et sur l’exemple de la compagnie des porteurs de la châsse de sainte Geneviève ; leur vigueur s’est maintenue dans le Paris du XVIIIe siècle contrairement à l’opinion commune. Les collections de reliques chez les jansénistes du XVIIe siècle et la place des confréries dans le discours testamentaire ont été les deux autres sujets abordés dans la perspective corporatiste.
    Une seconde séquence a rouvert le dossier de la parenté dans la noblesse française (XVIIe-XVIIIe siècles) à partir du cas des Vassé (Élie Haddad). Deux autres thématiques ont été explorées : les conceptions et les usages différentiels du temps dans les rapports de pouvoir entre noblesse et monarchie (Fanny Cosandey et Élie Haddad), et la notion de dérogeance pensée dans ses effets sur l’organisation des corps de marchands parisiens (Mathieu Marraud), d’une part, en relation avec les enquêtes de Colbert dont les conséquences ont été paradoxales (Robert Descimon), d’autre part. Martine Bennini (CRH), a retracé l’étrange trajectoire sociale de la famille du chevalier de La Barre (le lecteur de Voltaire supplicié à Abbeville) et Cédric Mottier a traité des enquêtes de noblesse de Bresse, Bugey et Gex au temps de Louis XIV, dans une perspective longue (le duc de Savoie avait déjà instauré cette pratique).
    Une troisième séquence, avec Safia Hamdi (Université des sciences sociales de Tunis), a tourné autour d’une question : que faisait l’incorporation aux appartenances sociales ? Le premier terrain abordé a été celui des officiers politiques de l’Hôtel de Ville de Paris au XVIIIe siècle (Safia Hamdi et Robert Descimon) ; ensuite, Vincent Meyzie, Université Paris-Ouest Nanterre La-Défense, a étudié les pratiques corporatives des compagnies de second rang (les élections [fin XVIIe-XVIIIe siècles]) ; et Fanny Cosandey a analysé les justifications corporatives des préséances courtisanes. Une journée d’études liée au séminaire consacrée à l’incorporation et aux appartenances sociales sous l’Ancien Régime a complété cette série d’interventions.
    Une quatrième séquence s’est déroulée autour de Sara Beam (Université de Victoria au Canada) et de Michael Breen (Reed College, Portland, USA). La première a rouvert le dossier de l’usage de la torture à Bordeaux, montrant que la Jurade (la juridiction municipale locale) n’était nullement retardataire par rapport au parlement. Le second a discuté le modèle du pacte Famille-État élaboré par Sara Hanley en 1989 et décrit à l’aide d’hypothèses tout à fait novatrices la place des hommes de loi dans la société d’Ancien Régime.

    Publications
    Robert Descimon

    • Avec V. Weiss, « La demeure parisienne et le travail des limites au Moyen Âge et au début des Temps modernes », dans La demeure médiévale à Paris, sous la dir. d’É. Hamon et V. Weiss, Paris, Somogy et Archives nationales, 2012, p. 38-45.
    • Avec J. J. R. Ibáñez, Los franceses de Felipe II. El exilio católico después de 1594, Madrid, FCE, 2013, 438 p.
    • Avec M. Demonet, « Paris, mi-XVIIe siècle : espace social, espace civique », dans Les Histoires de Paris (XVIe-XVIIIe siècle), sous la dir. de Th. Belleguic et L.t Turcot, Paris, Hermann, 2013, t. 1, p. 285-301.

    Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 30 mai 2013.

    EHESS (Siège), 190-198 avenue de France 75244 Paris cedex 13 - Tél : 01 49 54 25 25

    Crédits et mentions légales - Accessibilité - Flux RSS