2012-2013

Pragmatisme et sciences sociales : un état des lieux

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

Vendredi de 9 h à 11 h (salle du Conseil A, R-1, bât. Le France, 190-198 av de France 75013 Paris), du 11 janvier au 29 mars 2013. La séance du 22 mars aura exceptionnellement lieu en salle M. et D. Lombard, RdC, 96 bd Raspail 75006 Paris

Le pragmatisme est de retour, comme en témoigne l'immense regain d'intérêt dont ce courant de pensée jouit en Europe, aux États-Unis et jusqu'en Chine ou au Japon. En France, l'intérêt pour le pragmatisme semble toucher la philosophie, mais plus qu'ailleurs, les sciences sociales. Depuis le milieu des années 1990, cette catégorie a servi de source d’inspiration d’entreprises d’une grande diversité, mais aussi de caution, non sans confusion. Ce séminaire aura pour finalité de faire le point sur la réception de la philosophie pragmatiste dans les sciences sociales. Il se proposera d'interroger la singularité de cette réception dans le monde francophone, mettant à l'épreuve l'hypothèse que peut-être, les sciences sociales connaissent un « moment pragmatiste ».

Pour ce faire, le séminaire s’interrogera sur ce qui a été lu, pris ou laissé, dans les textes des classiques (Peirce, James, Mead et Dewey) et éventuellement, de contemporains (Joas, Rorty, Bernstein, Putnam, Shusterman). Quels thèmes ont été retenus – l’expérience, l’action, l’enquête, la croyance, le pluralisme, le public ou l’éthique ? Quels ont été les modalités et les enjeux de ce processus de réception et d’application ? Qu’est-ce qui a été dit et fait de ces textes, qu’est-ce qu’on leur a fait dire et qu’est-ce qu’ils ont permis de faire ? En quoi la démarche pragmatiste s’éprouve-t-elle dans des manières de s'engager dans des enquêtes d’histoire ou de sciences sociales ? Cette exploration sera en particulier l’occasion de mener un travail d’éclaircissement de la différence entre les catégories de « pragmatisme », « pragmatique » et « praxéologie ».

Un certain nombre de séances seront consacrées par les organisateurs du séminaire à faire le point sur les usages du pragmatisme dans leur domaine ou leur réseau de recherche. D’autres accueilleront des chercheurs en philosophie ou en sciences sociales, qui viendront présenter leurs travaux, en se focalisant sur les enjeux du pragmatisme dans leur propre démarche et en mettant en valeur la façon dont ils se sont approprié des concepts et des arguments dans leur travail d’enquête. Cela permettra, de situer dans l’espace francophone les lieux où le pragmatisme a pu laisser son empreinte, souvent par des voies inattendues…
 

Mots-clés : Philosophie, Politique, Sociologie,

Aires culturelles : Amérique du Nord, Europe, France,

Suivi et validation pour le master : Hebdomadaire semestriel (24 h = 6 ECTS)

Mentions & spécialités :

Domaine de l'affiche : Sociologie

Intitulés généraux :

  • Alexandra Bidet- pas d'intitulé par défaut
  • Daniel Céfaï- Sociologie des problèmes publics et des mobilisations collectives
  • Renseignements : contacter Guillaume Braunstein , Institut Marcel-Mauss, Centre d'étude des mouvements sociaux, bureau 555, 190-198 av de France 75013 Paris, tél. : 01 49 54 25 86.

    Direction de travaux d'étudiants : pour toute information, adresser un courriel à danielcefai(at)hotmail.com. Un projet de 10 pages et un rendez-vous seront exigés.

    Réception : les auditeurs intéressés par ce séminaire doivent envoyer un courriel à : danielcefai(at)hotmail.com.

    Niveau requis : séminaire ouvert aux étudiants en master et doctorat.

    Adresse(s) électronique(s) de contact : guillaume.braunstein(at)ehess.fr

    Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 31 janvier 2013.

    EHESS (Siège), 190-198 avenue de France 75244 Paris cedex 13 - Tél : 01 49 54 25 25