Alexandre Surrallés

Directeur d'études de l'EHESS
Chaire : Anthropologie de l'affectivité

L’origine de mes recherches se situe à la confluence d’une discipline, l’anthropologie, d’une aire culturelle, l’Amazonie indigène, et d’un domaine d’intérêt, le rapport de l’homme à sa propre nature. Je me suis concretement attaché à explorer le postulat selon lequel le corps est le point d’ancrage de la pensée et de l’ordre social, mais en considérant la nature éminemment sensible du corps. Une expérience ethnographique dans une société de la haute Amazonie, les Candoshi, m’a amené à formuler un ensemble d’hypothèses relatives à la dimension affective dans la vie sociale. J’ai essayé en particulier de mettre en rapport une analyse des théories locales de la perception et des états internes avec la morphologie sociale, en montrant comment les deux domaines se répondent l’un l’autre.

Mon projet ambitionne d’étendre cette perspective d’analyse à d’autres sociétés amazoniennes et, plus généralement, de contribuer à une anthropologie des états subjectifs où ne seraient plus distingués les registres des sensations et des émotions de celui de la cognition. Cette anthropologie des affects part de l’idée que c’est le propre du corps de sentir. Ce constat suppose, dans une démarche ethnologique,  de dévoiler la théorie indigène de la perception, en découvrant, au sein de telle ou telle culture, le centre ou les centres de la perception, leur éventuelle inscription dans le corps et d’une manière générale, leur relation avec l’idée de corporéité dans la notion de personne. Identifier ces centres perceptifs permet de mettre en évidence le seuil entre l’intériorité et l’extériorité et, par conséquent, d’accéder aux idées culturelles sur les états internes, d’une part, et d’articuler celles-ci aux conceptions locales de l’objectivité et aux modes d’identification et de relation à autrui, d’autre part. Enfin, ce travail ouvre la voie à une compréhension de la théorie culturelle de l’action en tant que rapport entre tous ces aspects. Ces principes de méthode doivent ouvrir à la description et à l’analyse d’ensembles sociaux concrets, ainsi qu’à la comparaison transculturelle.

 

Thèmes de recherche

  • Anthropologie et affectivité,

  • Corps, âme, passion et raison dans l’histoire de l’anthropologie,

  • Territoire et droits des peuples amérindiens,

  • Description et comparaison des configurations affectives : le rapport entre la notion de personne et les théories de la perception et des états internes ; leur relation avec la morphologie sociale des sociétés amérindiennes,

  • Analyse sur le terrain, chez les Candoshi de l’Amazonie péruvienne, du rôle des sens dans l’intermédiation entre le centre perceptif et le monde en vue d’établir le lien conceptuel entre émotion et cognition.


 

Terrains

Indiens Candoshi, Amazonie péruvienne. Pérou

Évenements

surralles
Monday 4 July 2016
Séance spéciale de séminaire
Séminaire dispensé par Alexandre Surrallés (EHESS/CNRS/Collège de France)