Persepolis ou la guerre des libertés

Centre(s) de recherche(s) / service(s): 
French
Sous-titre: 
Sacrés, sacrilèges et démocratie en Tunisie
Texte: 

Tunis. Automne 2011. Le départ de Ben Ali n’a pas suffi pour faire advenir la démocratie. Ceux qui l’avaient espéré comprennent que la transition politique reste à inventer.

Cet ouvrage documente avec finesse une histoire dont les enjeux sont pratiques et concrètement politiques. Le déroulement de la polémique soulevée suite à la diffusion télévisée du film Persepolis montre que le recours à la justice n’ouvre pas nécessairement l’espace d’une libre controverse. Bien au contraire. Les procédures pénales peuvent exacerber des causes identitaires, susceptibles de dégénérer en guerre des libertés. Être pris dans un tel combat, c’est se trouver assigné, de gré ou de force, dans un camp belligérant, et confronté à l’exigence d’en assumer les conséquences morales et politiques.

La menace que les affrontements identitaires font peser sur le pluralisme apparaît de manière vive dans les moments révolutionnaires. Pourtant, toute vie démocratique implique l’institutionnalisation du conflit. C’est vrai en Tunisie. Mais aussi partout ailleurs.

 

 

Couverture: 
Date de parution: 
February, 2020
Collection: 
Enquêtes
Auteur(s) hors EHESS: 
Smaïn Laacher
Terzi Cédric
Norme(s): 
Type de norme: 
Numéro: 
978-2-8309-1711-6
Type de publication: 
Boutons réseaux sociaux: 
Type d'éditeur: 
Autres éditeurs
Chapo: 
Tunis. Automne 2011. Le départ de Ben Ali n’a pas suffi pour faire advenir la démocratie. Ceux qui l’avaient espéré comprennent que la transition politique reste à inventer.
Piece(s) jointe(s):