L’EHESS condamne fermement les nouvelles atteintes aux libertés académiques et la répression après la nomination du président de l’université de Boğaziçi (Istanbul)

La communauté universitaire et étudiante fait l’objet depuis 2016 d’une répression croissante de la part du gouvernement en Turquie. La nomination autoritaire, sans la moindre consultation du corps enseignant et des étudiants, d’un nouveau président à l’université de Boğaziçi constitue une nouvelle atteinte grave aux libertés académiques. 

L’université de Boğaziçi est un établissement universitaire public bénéficiant d’une large reconnaissance internationale. Il est l’un des derniers qui ait conservé quelque autonomie vis-à-vis du pouvoir politique en Turquie. 

Depuis lundi 4 janvier, d’importantes manifestations expriment l’indignation de la communauté académique, sur le campus de l’université comme dans d’autres espaces publics.

L’EHESS exprime sa pleine solidarité avec la communauté de l’université de Boğaziçi. Elle condamne fermement les atteintes ainsi portées à la liberté de penser et d’étudier indispensables à toute société démocratique.

 

Contact presse : 

communication@ehess.fr

  

Plus d'informations