Patrick George Zaki, prisonnier scientifique torturé par les autorités égyptiennes

Communiqué de l'EHESS

L’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) exprime sa pleine solidarité envers Patrick George Zaki, doctorant à l’Université de Bologne, prisonnier des autorités égyptiennes.

Patrick George Zaki a été arrêté par les autorités égyptiennes le 7 février 2020, pour propagande subversive, incitation à la protestation et au terrorisme. Selon ses avocats, il est torturé en représailles de ses activités de chercheur et de son engagement dans l’Egyptian Initiative for Personal Rights.

L’EHESS exprime sa profonde inquiétude pour l’état de santé de Patrick George Zaki et partage l’appel de la Conférence des recteurs d'université italiens, demandant sa libération immédiate.

Nous condamnons fermement les atteintes portées à la liberté de penser, indispensable à toute société démocratique. Nous invitons les universités françaises et européennes à relayer cet appel, en signe de solidarité à Patrick George Zaki.

Paris, le 25 janvier 2021

À propos de l'Egyptian Initiative for Personal Rights

L’Egyptian Initiative for Personal Rights est une organisation fondée en 2002, qui a pour but de renforcer et protéger les droits et libertés fondamentales en Egypte. Celle-ci agit à travers la recherche, la défense et le soutien des litiges dans les domaines des libertés civiles, des droits économiques et sociaux et de la justice pénale.

Plus d'informations