Nommer les savoirs

Centre(s) de recherche(s) / service(s): 
French
Sous-titre: 
Revue d'histoire des sciences humaines, n° 37
Texte: 

Les noms des savoirs sont souvent des boîtes noires que l’on manipule avec ingénuité. Pourtant, qu’ils forgent de nouveaux intitulés pour leurs pratiques savantes ou reprennent des dénominations existantes, les savants eux-mêmes y prêtent une grande attention. Étudier la façon dont on nomme et regroupe les savoirs permet de travailler sur leur émergence, les conditions de leur succès, leurs resémantisations invisibles ou les controverses qui les ont traversés. La dénomination et l’agrégation des savoirs sont indissociables de partitions, de découpages et de distinctions. À travers l’analyse des différentes épithètes feuilletant la « géographie » dans la France des xixe-xxe siècles, on met par exemple au jour une histoire beaucoup moins unitaire que ne le voudraient les représentations autochtones. Souvent transnationaux, les cas étudiés témoignent des appropriations variées d’un même terme comme « enquête », « ethnopsychiatrie » ou le diptyque philologie/linguistique. Enfin, en s’arrêtant sur « behavioral sciences », « moral sciences », « Geisteswissenschaften » ou « sciences humaines » c’est l’objet même de la Revue d’histoire des sciences humaines qui se trouve interrogé.

 

 Sommaire et texte intégral à retrouver en ligne en libre accès sur OpenEdition Journals

Couverture: 
Date de parution: 
December, 2020
Norme(s): 
Type de norme: 
Numéro: 
979-10-351-0593-8
Discipline(s): 
Type de publication: 
Boutons réseaux sociaux: 
Type d'éditeur: 
Autres éditeurs
Direction d'ouvrage: 
Wolf Feuerhahn
Mot(s) de thématique(s): 
Numéro de la revue: 
37