Animals, Museum Culture and Children’s Literature in Nineteenth-Century Britain

Centre(s) de recherche(s) / service(s): 
French
Sous-titre: 
Curious Beasties
Texte: 

Animals, Museum Culture and Children’s Literature in Nineteenth-Century Britain: Curious Beasties explores the relationship between the zoological and palaeontological specimens brought back from around the world in the long nineteenth century—be they alive, stuffed or fossilised—and the development of children’s literature at this time. Children’s literature emerged as dizzying numbers of new species flooded into Britain with scientific expeditions, from giraffes and hippopotami to kangaroos, wombats, platypuses or sloths. As the book argues, late Georgian, Victorian and Edwardian children’s writers took part in the urge for mass education and presented the world and its curious creatures to children, often borrowing from their museum culture and its objects to map out that world. This original exploration illuminates how children’s literature dealt with the new ordering of the world, offering a unique viewpoint on the construction of science in the long nineteenth century.

More informations on Palgrave Macmillan website

Laurence Talairach is Professor at the University of Toulouse Jean Jaurès, and associate researcher at the Alexandre-Koyré Centre for the History of Science and Technology (UMR 8560). Her research specialises on the interrelations between nineteenth-century literature, medicine and science. More informations here.

***

Présentation en français : Animals, Museum Culture and Children’s Literature in Nineteenth-Century Britain: Curious Beasties porte sur les liens entre les spécimens zoologiques et paléontologiques découverts ou rapportés en Grande-Bretagne de 1780 à 1910 (animaux vivants, naturalisés ou espèces fossiles) et le développement du marché du livre pour enfants à la même époque. La littérature de jeunesse anglaise émerge véritablement dans la seconde moitié du XVIIIe siècle, au moment où de nouvelles espèces arrivent en nombre en Grande-Bretagne, rapportées, entre autres, des expéditions scientifiques, qu’il s’agisse de kangourous, de wombats, d’ornithorynques ou de paresseux géants. En s’appuyant sur les lieux où ces animaux « curieux » se retrouvent exposés, des parcs zoologiques aux musées, les écrivains, artistes et pédagogues de la fin du XVIIIe siècle et des époques victorienne et édouardienne s’emparent alors de ces nouveaux objets pour éduquer le jeune lectorat. Questionnant sans cesse le rapport homme-animal, la littérature de jeunesse évolue ; elle dénonce parfois la mise en cage d’une faune sauvage ou, au contraire, incite les enfants à collectionner toujours plus, façonnant ainsi autant d’impérialistes en herbe. Tandis que les scientifiques cherchent à classer et ordonner le vivant, certains auteurs s’amusent pourtant à fabriquer des composites rebelles qui démontent le discours colonialiste et remettent en question l’idéologie impérialiste. L’étude croise textes de fiction, abécédaires, guides, articles/ouvrages de vulgarisation scientifique et courriers des lecteurs, afin de cerner l’ensemble des pratiques de l’histoire naturelle se rapportant à ces animaux « curieux » et leurs représentations – de la collection à l’exposition et à la conservation – dans le long XIXe siècle.

Plus d'informations sur le site web de Palgrave Macmillan

Laurence Talairach est professeur des Universités à l’Université Toulouse Jean Jaurès et chercheuse statutaire au Centre Alexandre-Koyré depuis 2012. Elle s’intéresse tout particulièrement aux représentations, constructions et transmissions des savoirs médicaux et naturalistes, ses travaux se situant à la croisée de la littérature, de la science et de la médecine dans le long XIXe siècle. Un volet de ses recherches porte également sur l’histoire des collections anatomiques et naturalistes et sont le fruit de collaborations avec des muséums d’histoire naturelle ou musées d’histoire de la médecine et d’anatomie. Elle est également l’auteur d’une série de romans jeunesse (Enquêtes au Muséum) publiée aux Éditions Plume de Carotte, en partenariat avec la Conférence Permanente des Muséums de France, qui présente l’histoire des collections naturalistes de nombreux muséums européens. Plus d'informations ici.

Couverture: 
Date de parution: 
June, 2021
Collection: 
Palgrave Studies in Animals and Literature
Auteur(s) hors EHESS: 
Laurence Talairach
Norme(s): 
Type de norme: 
Numéro: 
978-3-030-72526-6
Type de publication: 
Boutons réseaux sociaux: 
Type d'éditeur: 
Autres éditeurs
Mot(s) de thématique(s):