Communiqué | Fonds Alphonse Dupront : enquête sur les pratiques pèlerines dans les paroisses de France

L’enquête sur les pèlerinages contemporains en France a été lancée dans les années 1960 par Alphonse Dupront, spécialiste de l’histoire des dévotions chrétiennes dans la longue durée.

Aujourd’hui, le Fonds Alphonse Dupront présente ces archives sur Didómena (EHESS) : carte postale Notre-Dame de Lorette (1960-1970) à Baudrecourt en Lorraine, guide du visiteur pressé de la cathédrale de Meaux (1968) dans le bassin parisien, coupures de journaux de la Saint Renobert (1974) à Romprey en Bourgogne…

Retour sur l’une des plus grandes enquêtes quantitatives jamais conduites sur les pratiques catholiques dans la France contemporaine.

 

Le projet

L’enquête sur les pèlerinages contemporains en France a été lancée dans les années 1960 par Alphonse Dupront (1905-1990), fondateur du Centre d’anthropologie religieuse européenne (CARE) en 1972. Il était spécialiste de l’histoire des dévotions chrétiennes dans la longue durée, dans le contexte européen et mondial du Concile Vatican II (1962-1965), dont il fut l’un des chroniqueurs, et des profonds bouleversements dont ce Concile a été le signe et le moteur dans l’Église catholique d’après-guerre. L’enquête est portée par une idée centrale : à travers la vie des sanctuaires et des pratiques dévotionnelles dont ils sont les foyers, comment savoir quelque chose d’un catholicisme local et quotidien à l’heure de ces bouleversements ? Comment s’articulent ces différentes temporalités et ces différents espaces ? 

Au-delà de ce contexte, cette enquête mérite aujourd’hui d’être revisitée, par l’originalité de son projet, l’envergure considérable de sa documentation, la qualité de son équipe, et peut-être surtout comme le témoignage de l’une des plus grandes enquêtes quantitatives jamais conduites sur les pratiques catholiques dans la France contemporaine.

Face à cette richesse du fonds,Pierre-Antoine Fabre, directeur adjoint du Centre d’études en sciences sociales du religieux (Césor - EHESS/CNRS) a numérisé une partie de ces archives, avec le conseil de Dominique Julia, ancien directeur du CARE et l’un des meilleurs connaisseurs de l’œuvre de Dupront et de l’histoire des pèlerinages chrétiens.

 

Deux types d’archives 

Le fonds est composé de 2 types de documents :

 

Des enquêtes menées dans 4 régions et 11 diocèses 

1. Bassin parisien, Perche

Diocèses de Meaux, Sens-Auxerre, Chartres et Blois

L'enquête sur ces quatre diocèses dispose d'une riche historiographie sur le culte des saints.

A découvrir :

2. Bourgogne

Diocèse de Dijon

Cette enquête permet de faire le lien avec celle des Arts et Traditions Populaires sur le Châtillonnais, mais aussi avec les archives de l'enquête du Centre d'anthropologie religieuse européenne (CARE) sur Alise Sainte-Reine.

A découvrir :

3. Sud-Est

Diocèses de Grenoble, Avignon, Montpellier et Nîmes

Ces quatre diocèses voisins ont en commun d'être traversés par des frontières confessionnelles intérieures avec les protestants, et aussi d'avoir été enquêtés de manière approfondie par des historiens de renom, alors au début de leur trajectoire (Robert Sauzet, Marc Venard, Jean-Louis Flandrin).

A découvrir :

4. Lorraine

Diocèses de Metz et Verdun

Les deux diocèses ont été particulièrement bien travaillés et correspondent à une situation de frontière importante à retenir.

A découvrir :

 

Didómena, l’entrepôt des données de la recherche de l’EHESS

Didómena est une plate-forme qui permet aux unités de recherche de l'EHESS d'organiser, de partager et de pérenniser les données utilisées ou produites par les chercheurs dans le cadre de leurs travaux.

 

Infos pratiques 

Fonds Alphonse Dupront

Article EHESS Fonds Alphonse Dupront

 

À propos de l’EHESS      

L'École des hautes études en sciences sociales (EHESS) réunit des chercheurs et des étudiants du monde entier pour comprendre les sociétés humaines en faisant coopérer toutes les disciplines des sciences sociales. Constituant l’un des principaux pôles de sciences humaines et sociales en Europe, elle est unique dans le paysage de l’enseignement supérieur et de la recherche français, tant du fait de son projet intellectuel interdisciplinaire que grâce à son modèle de formation par la recherche, à son ancrage international et à son ouverture sur la société.

 

Contact presse

audrey.rouy@ehess.fr