Communiqué | « Connaître à l’ère du soupçon », le nouveau carnet de perspectives en sciences sociales de l’EHESS

Les sociétés contemporaines sont en proie à la rumeur, à la « fausse nouvelle » et à la défiance généralisée qui mine le lien social. On accuse les « réseaux sociaux » d’être à l’origine de cette nouvelle configuration où le soupçon semble s’être installé au cœur de nos relations sociales. Comment penser qu’ils puissent être les seules causes de l’épuisement de la confiance sociale ?

L'École des hautes études en sciences sociales (EHESS) lance le « Carnet de l’EHESS : Connaître à l’ère du soupçon » : des billets écrits par des chercheuses et chercheurs d’horizons différents afin d’aider tous les publics à mieux comprendre le phénomène généralisé du « soupçon ».

Fort du succès de ses deux premières éditions dédiées au coronavirus et à George Floyd, l’EHESS propose ce nouvel outil susceptible d’éclairer le débat public au moyen des sciences sociales. 

 
Le soupçon, au cœur de nos sociétés ?  

Le « Carnet de l'EHESS : Connaître à l’ère du soupçon » part de l’observation courante de sociétés contemporaines en proie à la rumeur, à la « fausse nouvelle » et à la défiance généralisée qui mine le lien social. On accuse, non sans quelque fondement, les « réseaux sociaux » d’être à l’origine de cette nouvelle configuration où le soupçon semble s’être installé au cœur de nos relations sociales. Comment penser qu’ils puissent être les seules causes de l’épuisement de la confiance sociale ? Le diagnostic général est cependant le bon. Loin d’apporter les bienfaits d’un « esprit critique » tempéré par un bon usage de la raison, le relativisme radical contemporain, produit par cette ère du soupçon, fragilise de plus en plus nos sociétés en les rendant plus que jamais éruptives. La mise en doute de tous et de tout ronge le ciment social et nous menace peut-être d’un effondrement moral dont il sera difficile de se relever.

 

Un Carnet qui vise à éclairer

Le Carnet de l’EHESS a pour vocation d’œuvrer à la compréhension de grandes questions mises en lumière par l’actualité sociale et politique en mobilisant les outils que nous offrent les sciences sociales. Telle est d’ailleurs la vocation de l’Ecole : produire les savoirs qui permettent aux sociétés et aux acteurs sociaux de prendre conscience d’eux-mêmes, d’améliorer leurs marges d’action et d’ouvrir les voies de l’émancipation.

Des chercheuses et chercheurs de l’EHESS ou d’autres établissements de sciences sociales de l’enseignement supérieur et de la recherche proposent des analyses et des enquêtes journalistiques dans le but de s’adresser au plus grand nombre. 

 
Les sciences sociales au cœur du débat public

Ce Carnet de l’EHESS montre comment divers champs de recherches nous proposent des clés de lecture, mais aussi des échos entre le soupçon au sein de nos sociétés et des terrains, des objets ou des périodes apparemment éloignés. L’objectif est de donner à voir la manière dont les sciences sociales, dans toute leur diversité, interrogent les mondes sociaux et posent des questions à même d’enrichir le débat public, surtout en cette période de crises.



Découvrez d’ores et déjà les trois premiers articles :


 
À propos de l’EHESS
L'École des hautes études en sciences sociales (EHESS), créée en 1975, constitue l’un des principaux pôles de sciences humaines et sociales en Europe. Elle est unique dans le paysage de l’enseignement supérieur et de la recherche français, tant du fait de son projet intellectuel interdisciplinaire que grâce à son modèle de formation par la recherche, à son ancrage international et à son ouverture sur la société.
L’EHESS réunit des enseignantes-chercheuses et enseignants-chercheurs et des étudiante étudiants du monde entier, plus de 3 000 pour ces derniers, et des personnels administratifs et d'appui technique à la recherche. L’École est implantée à Paris, au Campus Condorcet à Aubervilliers, Toulouse, Lyon et Marseille et héberge près de 40 unités de recherche. Elle accueille des enseignants-chercheurs invités du monde entier et dispose de sa propre maison d'édition : les Éditions de l'EHESS.

 

Informations pratiques 
Carnet de l'EHESS : Connaître à l’ère du soupçon
Les Carnets de l’EHESS

 

Contact presse
Audrey Rouy
06 14 12 66 35
audrey.rouy@ehess.fr