Patrimoines contestés

Centre(s) de recherche(s) / service(s): 
French
Texte: 

Depuis la vague de déboulonnage des statues qui a suivi l’assassinat de George Floyd, en mai 2020, la mémoire et le patrimoine sont redevenus, de manière toujours plus évidente, des terrains de contestation politique. Inscrire ces appropriations de l’espace urbain dans un contexte élargi permet d’en comprendre plus précisément la portée : des manifestations moins médiatisées, comme l’arrachement de la statue d’un empereur éthiopien en Grande-Bretagne, ou touchant à des strates d’histoire inattendues, comme la gestion de la statuaire soviétique, participent d’une même volonté de contester un ordre en dégradant ses symboles. Alors qu’une immense statue célébrant l’amitié russo-ukrainienne vient d’être démontée à Kiev, le dossier de ce numéro, coordonné par Anne Lafont, choisit de prendre au sérieux cette nouvelle forme de contestation, et montre que les rapports souvent passionnés que les sociétés entretiennent avec leur patrimoine ne sont jamais sans lien avec leur expérience du conflit. À lire aussi dans ce numéro : l’histoire, oubli de l’inconscient ?, le prix de l’ordre, pour une histoire européenne, les femmes dans l’Église, les réfugiés d’Ukraine et nos mélancolies secrètes.

Patrimoines contestés

Anne Lafont (dir.)

  • Anne Lafont - Patrimoines contestés
  • Claire Barbillon - Puissance de l’effigie et tentation destructrice
  • Jérôme Bazin - Les démontages du communisme
  • Éloi Ficquet - Le Renversé de Wimbledon
  • Audrey Célestine - Sous les statues, la crise. Les destructions de 2020 en Martinique
  • Anne Lafont - Violences monumentales. Peut-on désarmer les symboles ?

Voir l'ensemble des articles

 

 

Couverture: 
Date de parution: 
May, 2022
Norme(s): 
Type de norme: 
Type de publication: 
Boutons réseaux sociaux: 
Type d'éditeur: 
Autres éditeurs
Auteurs EHESS: 
Anne Lafont
Numéro de la revue: 
485