Soutenance de thèse

Essays in Applied Public Economics

De Chavez Jimenez Emmanuel Salvador - Paris-Jourdan sciences économiques - PJSE

Résumé

Dans le Chapitre 1, mon coauteur et moi étudions les effets d’une réforme de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) aux frontières internationales du Mexique. Cette réforme a fait passer le taux de TVA de 11 à 16 pourcent dans les localités proches des frontières internationales. Nous utilisons la méthodologie traditionnelle de la différence de différences “statique” ainsi que la différence de différences dynamique. Le groupe de traitement est composé de municipalités dans la zone où la TVA a augmenté, et le groupe de contrôle est composé de municipalités proches du groupe de traitement. Nous trouvons des indications que la hausse de la TVA a eu un effet positif sur les prix d’environ un tiers de la taille du contrefactuel à transmission intégrale. En outre, la réforme semble avoir un effet négatif sur la rémunération des travailleurs, et aucun effet sur le niveau d’emploi. Ce choc négatif sur le revenu réel des travailleurs semble avoir conduit à une contraction des crédits spécifiquement destinés aux travailleurs. En plus, nous ne trouvons aucune preuve d’un déplacement de la consommation vers le côté américain de la frontière.  Dans le Chapitre 2, j’analyse les impacts d’une subvention publique à la recherche et développement (R&D) accordée aux entreprises privées au Mexique. Mes estimations suggèrent que la subvention a eu un impact positif sur le personnel consacré aux activités d’innovation, mais qu’elle n’a pas eu d’effet sur d’autres mesures de la performance en matière de R&D, telles que le personnel de recherche, les brevets ou les dépenses privées en R&D. Cela indique que la subvention n’a pas eu d’effets sur les mesures les plus fortes de la performance de R&D, et qu’elle n’a pas eu d’effets d’éviction ou d’attraction sur les dépenses privées. Les règles de la subvention fixent un seuil de note en dessous duquel aucun projet de R&D n’est subventionné, et au-dessus duquel certains projets sont subventionnés.  Ces règles permettent d’utiliser un modèle de régression sur discontinuité fuzzy pour identifier l’inférence causale. En outre, j’étudie un changement de politique qui fournit des indications suggérant que la subvention a permis aux entreprises soumises à des contraintes de solvabilité de s’engager davantage dans la R&D, par rapport aux programmes précédents. Dans le Chapitre 3, mon co-auteur et moi étudions les effets de donner d’informations quantitatives et qualitatives à propos des hauts revenus, sur les attitudes et les préférences fiscales des gens envers le top 1 pourcent les plus riches. Nous avons mené une expérience en ligne auprès de 2 000 français enquêtés qui ont reçu, de manière aléatoire, des informations quantitatives sur les niveaux de revenus des 1 pourcent les plus riches et leurs sources de revenus respectives (capital vs travail), ou des informations quantitatives, accompagnées de descriptions égalitaires qualitatives, sur les conséquences de l’inégalité et de la forte proportion de revenus du capital pour les plus riches. Nous constatons que : (i) les répondants surestiment le revenu des top 1 pourcent les plus riches et souhaitent qu’ils paient un taux d’imposition sur le revenu plus élevé que le taux actuel. (ii) Les informations quantitatives déplacent les opinions sur les hauts revenus vers le spectre défavorable, mais elles n’ont aucun effet sur le taux d’imposition souhaité pour les personnes les plus riches. L’effet sur les opinions provient principalement des informations sur les sources de revenus. (iii) Les informations quantitatives et qualitatives amènent les répondants à choisir un taux d’imposition sur le revenu plus élevé pour les top 1 pourcent les plus riches. L’effet provient principalement de l’information qualitative sur les conséquences de l’inégalité.

Jury

  • M. Antoine Bozio (Directeur de thèse), EHESS
  • M. Clément Carbonnier, Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis
  • M. Tuomas Kosonen, VATT Institute
  • M. Jimmy Lopez, Université de Bourgogne
  • Mme Nora Lustig, Tulane University
  • Mme Susan Parker, University of Maryland
  • Mme Loriane Py, Banque de France

Informations pratiques

Date(s)
  • Wednesday 6 July 2022 - 16:00
Lieu(x)
  • Les personnes qui souhaitent assister à la soutenance par visioconférence sont invitées à se rapprocher du candidat.