Le ciel avait pleuré, un projet Camargo/EHESS

L'EHESS et la Fondation Camargo ont publié un appel à projets commun dont l'objectif est d'initier ou de renforcer des échanges entre chercheurs en sciences sociales et créateurs. Durant un mois d'échange à la Fondation Camargo (Cassis), les résidents travailleront à une production commune née de cet échange entre sciences sociales et arts. Deux projets ont été retenus sur les dix-neuf présentés pour cette première édition.

Le ciel avait pleuré est un film sur un pèlerinage annuel qui mène une quinzaine de millions de musulmans chiites du monde entier sur les routes de Karbala, en Irak. Ils commémorent ainsi le quarantième jour du martyre de l’imam Hossein dans une bataille qui fonctionne comme un mythe fondateur du chiisme. En chemin et jusqu’au mausolée de Hossein, les pèlerins revivent l’événement à travers des représentations bigarrées et des pratiques rituelles parfois impressionnantes.

Les images ayant été tournées en 2019, il s’agit de réfléchir à la forme du film –  procédé narratif, recherche visuelle et sonore – en effectuant un premier montage. Nous travaillerons pour cela directement sur la matière filmée, le texte de la voix off à écrire, les effets à tirer des images et des sons. C’est là où la collaboration entre la recherche/l’anthropologie et l’art/le film est cruciale. Elle permettra de travailler une esthétique et de restituer l’émotion. 

Les autrices
  • Sabrina Mervin est historienne et anthropologue, directrice de recherche au CNRS (Césor). Ses travaux portent essentiellement sur l’islam chiite contemporain, sur des terrains variés, en se focalisant sur la fabrique de l’autorité religieuse et les rituels propres au chiisme. Elle a réalisé un premier documentaire au Liban, Le cortège des captives (tragédie chiite), en 2007.
  • Rania Stephan est une artiste et réalisatrice libanaise. Sa pratique artistique est centrée aussi bien sur les images fixes que mouvantes et conjugue un travail sur l’archéologie de l’image, l’identité et la mémoire. Elle a réalisé une quinzaine de courts et de longs métrage, des documentaires de création, dont Les trois disparitions de Soad Hosni (2011, 70mn).

Le ciel avait pleuré, a Camargo/EHESS project

EHESS and the Camargo Foundation have published a joint call for projects whose objective is to initiate or strengthen exchanges between social science researchers and creators. During a month-long exchange at the Camargo Foundation (Cassis), residents will work on a joint production born of this exchange between social sciences and the arts. Two projects have been selected out of the nineteen presented for this first edition.

Le ciel avait pleuré is the first project that brings together Sabrina Mervin (EHESS) and Rania Stephan.
Le ciel avait pleuré is a film about an annual pilgrimage that takes some fifteen million Shiite Muslims from around the world on the roads to Karbala, Iraq. They thus commemorate the fortieth day of the martyrdom of Imam Hossein in a battle that functions as a founding myth of Shiism. On the way to Hossein's mausoleum, pilgrims relive the event through colourful representations and sometimes impressive ritual practices.

As the images were shot in 2019, it is a question of reflecting on the form of the film – narrative process, visual and sound research – by making a first montage. To do this, we will work directly on the filmed material, the voice-over text to be written and the effects to be drawn from the images and sounds. This is where the collaboration between research/anthropology and art/film is crucial. It will allow us to work on aesthetics and restore emotion.


The authors
  • Sabrina Mervin is a historian and anthropologist, director of research at the CNRS (Césor). Her work focuses on contemporary Shiite Islam, in a variety of fields, focusing on the manufacture of religious authority and the rituals specific to Shiism. She made her first documentary in Lebanon, Le cortège des captives (Shiite tragedy), in 2007.
  • Rania Stephan is a Lebanese artist and filmmaker. Her artistic practice focuses on both still and moving images and combines work on the archaeology of the image, identity and memory. She has directed about fifteen short and feature films, creative documentaries, including The Three Disappearances of Soad Hosni (2011, 70mn).

 

Plus d'informations