La Méditerranée : un laboratoire de l’histoire globale et des processus de globalisation

Travail forcé dans la longue durée, de la Méditerranée au monde

D’après les chiffres de l’International Labour Organization, le travail forcé dans le monde aujourd’hui concerne21 millions de personnes (11,5 millions de femmes et 9,5 millions d’hommes), dont 1,5 million dans les pays occidentaux ; selon les chiffres calculés par le Global Slavery Index ce nombre s’élèverait même à 36millions. Pensé et théorisé comme un droit dans l’Europe depuis le Moyen-Age, mis au centre des débats politiques des XIXe et XXe siècles avec l’émergence de la question ouvrière, le travail revient dans l’actualité des sociétés libérales post-industrielles à travers de nouvelles interrogations, comme celle de la formation, du chômage, voire de la disparition éventuelle du salariat. A la base de toute réflexion, reste cependant la question qui sera au cœur de l’atelier doctoral interdisciplinaire, co-organisé par l’EFR et l’EHESS : celle du rapport entre travail et liberté, celle, en d’autres termes, du statut (ou plutôt de la variété des statuts juridiques) du travail.

 

Le programme est disponible ci-joint.

 

 

Informations pratiques

Chercheur(s):
Silvia Sebastiani
Date(s)
  • Lundi 24 octobre 2016 - 18:00 - Vendredi 28 octobre 2016 - 12:00
Lieu(x)
  • Ecole Française de Rome
À télécharger