Aix-Marseille School of Economics - AMSE

Aix-Marseille School of Economics (AMSE) est un projet d'excellence regroupant un centre de recherche (UMR 7316), une école d'économie (Bac+3 à Bac+5 et programme doctoral) et un pôle de diffusion de la connaissance scientifique auprès de publics non-académiques. C'est un projet original et innovant centré sur les questions fondamentales de nos sociétés. Le rapprochement de la recherche et de l'enseignement permettent de former une nouvelle génération d'économistes capables d'appréhender les transformations d'un monde en crise et de mettre leurs connaissance au service des citoyens et des décideurs.

AMSE compte 85 chercheurs, 22 agents administratifs, 73 doctorants, 10 post-docs, 264 étudiants de 31 nationalités (données 2019). 

AMSE est soutenu par quatre tutelles : Aix-Marseille UniversitéCNRSEHESS et Ecole Centrale Marseille

Recherche

L’étude d’un monde en crise(s) se décline en trois axes : les crises économiques et les nouveaux fondements de la macroéconomie après la crise de 2008, les transformations du monde (développement, transitions démocratiques, migrations, croissance) et l’action publique pour faire face aux crises environnementales et sanitaires. Quatre champs méthodologiques sont mobilisés pour cela : la macroéconomie quantitative et la macrodynamique, la théorie des réseaux, l’économétrie des séries temporelles et le big data. 

École d'économie

L'école AMSE est un département de la Faculté d'économie et de gestion d'Aix-Marseille Université. Elle concilie les avantages d'un environnement universitaire d'excellence scientifique et ceux d'une grande école. Elle combine sélection rigoureuse, enseignement à la pointe de la connaissance, liens solides avec le monde socio-économique et visibilité internationale. AMSE délivre des diplômes de Master (programme en 2 ans), Magistère ingénieur économiste (programme en 3 ans), et de doctorat. 

Diffusion des savoirs

À l’interface entre la recherche académique et la société, AMSE participe à la diffusion de la culture économique auprès des publics, afin d’éclairer les sujets sociétaux et ouvrir la voie à la réflexion. Le pôle de diffusion des savoirs rend les résultats de la recherche en économie accessible à tous à travers sa revue numérique, Dialogues économiques qui édite articles de vulgarisation, vidéos et infographies. Il met en place des évènements de médiation scientifique (conférences, festivals, expositions) et soutient la prise de parole des chercheurs dans le débat public (aide à l'écriture journalistique, relations presse). 

 

 

Événements

Mardi 8 novembre 2022

Pollution, population et territoires

L'air ambiant des villes est de plus en plus pollué et les conséquences de cette pollution urbaine sur la santé sont très préoccupantes. Pourtant, l'augmentation de la population urbaine n'implique pas fatalement une aggravation de l'empreinte écologique individuelle et pourrait même permettre une réduction des taux d’émissions par habitant, en fonction de la taille et...

Actualités

Échos de la recherche

Existe-t-il une « malédiction des ressources naturelles » ?

Pétrole, charbon, gaz, or, diamant, ou autres minéraux… Tout autant de sources de richesse pour les pays dont les sous-sols en regorgent. Pourtant, ressources et développement ne vont pas toujours de pair. La littérature économique a longtemps parlé d’une « malédiction des ressources naturelles ». Dans les années 2000, cette théorie est remise en question...

Échos de la recherche

Les villes les plus denses sont-elles les plus vertes ?

New Delhi, Jakarta, Mexico, Taiwan, Tokyo… autant de villes mondialement célèbres, mais où la densité de la population se conjugue avec une atmosphère pesante, un air dense et irrespirable. Pourtant, selon les économistes David Castells-Quintana, Elisa Dienesch et Mélanie Krause encourager la densité urbaine pourrait réduire le taux d’émissions polluantes émises par habitant, d’autant plus...

Échos de la recherche

En faveur de la majorité

Pour se mettre d’accord, quoi de plus naturel que de suivre l’avis de la majorité ? Mihir Bhattacharya et Nicolas Gravel étudient cette dernière à travers un prisme mathématique. Ils montrent qu’en plus de sa légitimité philosophique, la majorité est une préférence collective représentative des préférences des membres de la société. À l’instar de la...