L’herméneutique face aux défis du contemporain

L'atelier des doctorants du Centre de recherche sur les Arts et le Langage-CRAL (UMR 8566 EHESS/CNRS) / Fonds Ricœur aura lieu d'octobre 2019 à mai 2020. L'appel étudiant à participation à cet atelier dédié au thème « L’herméneutique face aux défis du contemporain » est en cours jusqu'au 16 septembre 2019.

 

Présentation

Notre époque est une époque fragmentaire, dominée par une confusion politique, sociale, culturelle. En bref, en termes phénoménologiques, notre époque est l’époque de la crise de sens. Notre représentation du monde, c’est-à-dire la manière dont nous nous comprenons nous-mêmes dans la relation à notre monde et à partir de lui, se présente désormais comme un écheveau de narrations qui se superposent les unes aux autres aussi rapidement que chaotiquement.

À l’ère de la globalisation, des populismes, des migrations de masse et des réseaux sociaux qui accélèrent sans relâche notre expérience de ces mêmes phénomènes, les mélangeant avec la fiction, nous avons l’impression de ne pas disposer encore des outils intellectuels nécessaires pour saisir notre présent. La description d’une société « liquide », élaborée par Zygmunt Bauman, et la théorisation de l'âge post-moderne qui a perdu son fondement avec la fin des « grands récits » de la modernité, comme l’explique Jean-François Lyotard, semblent aujourd’hui incarner une prise de conscience qui se fragmente et se défait elle-même face aux incessants changements du champ d’expérience dans lequel nous vivons.

Il incombe aux sciences humaines et sociales de réfléchir sur cette crise. Mais dans un temps où le postmodernisme est tombé lui-même dans l’absence de sens qu’il avait déclarée, avec quelles catégories pouvons-nous penser le réel ? Comment la philosophie peut-elle encore se rapporter à l’actualité politique, sociale, technique, sans être englobée par elle ?

Notre hypothèse est que l’herméneutique peut encore nous indiquer une manière de s’orienter dans le milieu contemporain, et qu’on pourrait essayer d’envisager un deuxième « âge herméneutique de la raison », après celui des années 1980 théorisé par Jean Greisch. 

Pour raisonner à partir de cette hypothèse, nous prendrons particulièrement appui sur la pensée de Paul Ricœur. La réflexion de Ricœur, en effet, se présente comme un effort de penser ensemble plusieurs interprétations et narrations de la réalité à l’intérieur et au-delà de la philosophie. À partir de la prémisse que la compréhension du sujet et des sujets ne se donne jamais de manière immédiate, mais uniquement par l’interprétation des objets culturels, politiques, et sociaux, Ricœur parvient, grâce à l’herméneutique, à récupérer un sens possible du soi, et on peut ajouter, du “nous”.

La portée de la philosophie de Ricœur pour la compréhension de notre présent est alors double. D’un côté elle nous montre que c’est précisément grâce au décentrement originaire du sujet – qui n’est pas son effacement – que nous pouvons, dans un second moment, récupérer le sens de notre expérience de vie. De l’autre, elle nous donne une méthode possible pour le faire.

Le présent appel à contributions est adressé à tous les masterants, doctorants et chercheurs qui essaient d’appliquer de manière originale les outils herméneutiques à des thématiques actuelles comme l’imitation virtuelle de la réalité dans les réseaux sociaux, ainsi que la justice sociale, le multiculturalisme et le rôle actuel des arts, afin d’envisager une possible réponse à la crise du sens.

 

Les étudiants (master et doctorat) désireux de contribuer à cet atelier devront adresser un descriptif d’une dizaine de lignes de leur proposition de communication à l’adresse suivante :

atelierhermeneutique@gmail.com

 

Date limite : 16 septembre 2019

Retour aux auteurs : 30 septembre 2019

 

Responsables :

 

Alessandro Colleoni (Fonds Ricœur ; Fondazione San Carlo – Modène)

Francesca D’Alessandris (Fonds Ricœur/EHESS ; Fondazione San Carlo – Modène)

 

Liste des séances (le deuxième jeudi du mois, à titre indicatif) :

  • Octobre : Introduction : après le postmoderne, quoi ?
  • Novembre : Le multiculturalisme, l'immigration et le défi éthique de la traduction
  • Décembre : La mémoire, le pardon et la justice réparatrice
  • Janvier : Justice sociale et nouveau monde du travail : une question technologique ou politique ?
  • Février : Identité et narration à l'âge d'internet
  • Mars : Art, littérature, architecture : sont-ils encore des symboles de notre époque ?
  • Avril : Crise du sens, crise du langage. Une réflexion sur la sémantique de la contemporanéité
  • Mai : Journée d’études conclusive.

 

Chaque séance se déroulera autour de deux présentations de 30 min suivies d’une discussion. Les présentations seront faites par des doctorants, masterants et professeurs invités. Les étudiants admis à présenter une communication seront choisis à partir d’un appel à candidature aveugle. La dernière séance sera une journée d’étude constituée par des présentations de professeurs invités et de doctorants.

Lieu : Salle du Fonds Ricœur, Bibliothèque de l'Institut protestant de théologie, 83 bd Arago 75014 Paris.

Informations pratiques

Date(s) limite(s)
  • Lundi 16 septembre 2019 - 18:00