Les Rencontres du XIXe siècle - « Nature »

Présentation

Après deux précédentes éditions consacrées aux thèmes « Petites et grandes rencontres du XIXe siècle » et « Populaire », Les Rencontres du XIXe siècle proposent de réunir des jeunes dix-neuviémistes (doctorant.e.s et jeunes docteur.e.s) autour d’un colloque transversal sur le thème de la « Nature ».

Les Rencontres se tiendront les 9 et 10 juin 2022 à Dijon, à l’Université de Bourgogne sous le patronage de la Société d’Histoire de la Révolution de 1848 et avec le soutien du laboratoire LIR3S (UMR CNRS 7366) Laboratoire Interdisciplinaire de Recherche Sociétés, Sensibilités, Soin. Le logement sera pris en charge ou assuré de façon collaborative par des doctorant.e.s, deux repas seront pris en charge par les organisateurs, mais les frais de déplacement seront à la charge des participant.e.s et/ou de leur laboratoire de rattachement.

Les communications pourront porter sur tout type de contexte local, colonial et/ou national et sont invitées à explorer un ou plusieurs des axes suivants.

 

Axe 1. La nature comme capital : une ressource à exploiter et administrer

  • L’industrialisation et les nouveaux usages des ressources naturelles
  • La pollution industrielle
  • Les représentations hygiénistes de la nature
  • La mise en marché de la nature
  • Politiques de conservation et patrimonialisation de la nature

 

Axe 2. La nature comme justification : naturalisation(s) et légitimation(s)

  • La « nature » comme fondement de légitimation des hiérarchisations et des inégalités de genre, de race et de classe
  • Les discours sur l’association entre nature et sauvagerie
  • Le statut des « non-humains » et le rapport à l’animalité
  • « Droit naturel » et revendication démocratique

 

Axe 3. La nature comme refuge

  • L’essor du tourisme dans les espaces dits « naturels »
  • La critique de la partition entre nature et culture chez les socialistes, utopistes, anarchistes, transcendentalistes ou naturistes
  • Les espaces dits « sauvages » comme lieux d’évasion et de modes vie alternatifs
  • La végétation urbaine (parcs, jardins, arbres d’agrément etc.)
  • Résister à la marchandisation : la nature comme « commun » démocratique

 

Axe 4. La nature, objet de collections, de savoirs et d’imaginaires

  • Le développement et l’institutionnalisation des sciences de la nature
  • Le développement des collections d’objets « naturels »
  • Usages et traitements littéraires et photographiques de la nature
  • La nature dans l’espace domestique urbain (papiers peints, plantes exotiques…)

 

Axe 5. La nature et les arts visuels

  • Représenter la nature visible et invisible
  • Nature, ruralité et représentation des inégalités sociales
  • Le traitement du corps comme symbole

 

Modalités de soumission

Les propositions de communication (en français ou en anglais, de 2000 signes maximum) devront être envoyées à l’adresse rencontres19eme@gmail.com avant le 21 janvier 2022, accompagnées d’un court CV.

 

Comité scientifique et d’organisation

  • Nicolas Cambon (Université Toulouse Jean-Jaurès)
  • Eléonore Chanlat-Bernard (EHESS)
  • Alexandre Frondizi (Université de Neuchâtel)
  • Arnaud Malaty (Université de Bourgogne)
  • Cédric Maurin (Sorbonne Université)
  • Camille Mestdagh (Université de Bourgogne)
  • Eric Sergent (Université Lumière Lyon 2)
  • Emma Sutcliffe (Université de Bourgogne)
  • Benoit Vaillot (Université de Strasbourg et Centre Marc Bloch)  

Informations pratiques

Date(s) limite(s)
  • Vendredi 21 janvier 2022 - 00:00
À télécharger