Contrat doctoral fléché

Les industries culturelles, créatives et éducatives en Inde, les industries de la communication et du numérique en Inde : mutations industrielles, sociales et politiques

 

Le présent appel pour un contrat doctoral porte sur la thématique des industries culturelles et créatives, des industries éducatives et des industries du numérique en Inde. Les propositions pourront porter sur diverses dimensions et différents enjeux sociaux, politiques, culturels, socio-économiques soulevés par ces activités.

Une attention particulière sera accordée aux propositions qui abordent la question des politiques conduites dans ces domaines, qu’elles soient le fait des pouvoirs publics ou d’organisations privées lorsque leur action est structurante. L’action publique en direction de ces industries fait l’objet de vifs débats. Ces politiques semblent aujourd’hui connaître des évolutions. Par exemple, en 2015, l’inde a souscrit à de nouveaux accords avec les Etats-Unis sur les droits de la propriété intellectuelle. Par ailleurs, les actions en faveur du développement de l’industrie et de l’accueil d’investissements étrangers peuvent concerner les industries créatives et les industries de la communication. Ainsi, le plan gouvernemental d’action, intitulé Make in India, destiné à favoriser la flexibilité du travail et à accorder d’importants avantages aux investisseurs étrangers, a conduit en août 2015, Foxconn, l’un des plus grands fabricants de produits électroniques au monde, à signer un plan d’investissement d’un montant de 5 milliards de dollars pour implanter des activités de R&D et des usines de fabrication. Dernier exemple, l’Inde est un pays pionnier dans le recours au design pour restructurer son artisanat, en particulier l’artisanat textile, et le transformer en une industrie créative contribuant de manière significative à l’emploi et aux exportations. Dans le domaine du design, les actions des pouvoirs publics ont été relayées, voire devancées, par celles d’acteurs privés et notamment d’organisations non gouvernementales.

 

La thèse de doctorat sera co-encadrée par un.e encadrant.e au Laboratoire des sciences de l’information et de la communication (LabSIC) de l’université Paris13, école doctorale Erasme, et par un.e encadrant relevant du Centre d’étude de l’Inde et de l’Asie du Sud (CEIAS).

 

Candidature

Le dossier de candidature, constitué sous forme d’un fichier pdf unique en arial 11, contiendra :

  • Une lettre de motivation comportant un projet professionnel.
  • Un C.V. (maximum deux pages).
  • Une présentation du projet de thèse (15.000 signes maximum).

 

Si le master 2 est en cours, il conviendra de joindre une lettre du.de l’encadrant.e garantissant le bon déroulement du travail ; la soutenance du mémoire devra avoir lieu avant le 24 juin 2017. Les résultats du M2 (notes et moyenne) devront être transmis au secrétariat de l’école doctorale Erasme au plus tard le 27 juin 2017.

 

Calendrier

Les dossiers sont à envoyer avant le 31 mai 2017 à Philippe Bouquillion (p.bouquillion@free.fr)

Le.a candidat.e sélectionné.e sera auditionné.e par le conseil de l’École doctorale Érasme le 29 ou 30 juin 2017 pour validation du recrutement.

 

 

Informations pratiques

Date(s) limite(s)
  • Mercredi 31 mai 2017 - 00:00