« Les mille et un peuples de la nature », par Emanuele Coccia