« Nous n’avons pas l’imaginaire pour comprendre ce qui nous arrive », avec Frédéric Keck