160 000 m² construits, près de 18 000 personnes attendues (chercheurs, doctorants, étudiants, ...), des conditions de travail aux standards internationaux, … En 2019, au nord de Paris et à Aubervilliers, émergera la Cité des humanités et des sciences sociales. Le projet dotera les sciences humaines et sociales d’une nouvelle structure lui permettant de concurrencer les meilleures institutions mondiales et contribuant au rayonnement européen et international des formations et recherches menées dans ce campus urbain.

Le Campus Condorcet est né du pari de l’EHESS et de l’EPHE de lancer le projet d’un campus en recherche en sciences humaines et sociales pour répondre aux défis pédagogiques, scientifiques et numériques du XXIe siècle. Au même moment, l’Université Paris 1 programmait une vaste opération, Porte de La Chapelle, au bénéfice de ses étudiants. Rejoints par l’INED, le CNRS, l’ENC, la FMSH et les universités Paris 3, Paris 8 et Paris 13, le projet, soumis au comité d’évaluation du Plan Campus, a été sélectionné en février 2009. Il est porté par un établissement public ad hoc, dont l’EHESS est membre fondateur.

Une plateforme pour la recherche et la formation en sciences humaines et sociales

Le Campus Condorcet réunira à Aubervilliers tout ou partie des unités de recherche de ses membres fondateurs pour créer une concentration exceptionnelle d’activités de recherche et de formation. Ce site accueillera plus de cent unités en sciences humaines et sociales, plusieurs milliers d’enseignants-chercheurs et de chercheurs, 4 800 doctorants, dont une grande partie en provenance de l’étranger.

Des équipements collectifs - Grand équipement documentaire, hôtel à projets, maison des chercheurs, centre de colloques, espace associatif et culturel -, feront du Campus l’un des tout premiers pôles de sciences humaines et sociales à l’échelle mondiale.

Plusieurs programmes lauréats des Investissements d’avenir y seront installés. La très grande infrastructure de recherche Huma-Num, dédiée à l’innovation numérique en sciences humaines et sociales, y aura son siège ainsi que les groupements d’intérêt scientifique consacrés aux grandes aires géographiques. S’ajouteront enfin de nombreux programmes de recherche financés à l’échelle nationale ou internationale bénéficiant de la flexibilité des espaces mutualisés.

Grâce à cet ensemble de structures d’accueil et d’équipements de services, les chercheurs pourront développer dans les meilleures conditions leurs programmes, dans le cadre de la dynamique scientifique définie par les fondateurs. Celle-ci s’articule autour de trois grands axes : Études aréales, Histoire des textes, Territoire et population.  

Les chiffres clés

Les effectifs

Près de 18 000 personnes sont attendues sur le campus, dont environ :

  • 4 200 enseignants-chercheurs
  • 4 800 doctorants
  • 8 000 étudiants (licence et master)
  • 900 personnels administratifs

100 unités de recherche

Le site d’Aubervilliers

  • 6,4 hectares
  • 160 000 m² construits, dont 95 000 m² en cours de construction
  • 11 bâtiments en première phase
  • 12 650 personnes attendues 

Le site de Paris, Porte de la Chapelle

  • 1 hectare
  • 20 000 m² construits
  • 5 165 personnes attendues