Centre d'études interdisciplinaire des faits religieux

Créé à l'EHESS en juillet 1993, et constitué en Unité de Recherche au CNRS à partir du ler janvier 1994, le Centre d'études interdisciplinaires des faits religieux réunit sociologues, historiens, anthropologues et philosophes.

La sociologie des religions, qui fut une pièce maîtresse dans l'histoire de la constitution de la pensée sociologique, a été, dans les années 1960-1970, progressivement dominée par une approche de la sécularisation qui mettait l'accent sur la perte de la religion, caractéristique en principe de toutes les sociétés modernes. Les transformations intervenues depuis une trentaine d'années sur la scène religieuse et politique ont rendu nécessaire un profond effort de renouvellement théorique. L'analyse des processus d'affaissement de la capacité d'emprise sociale et culturelle des grands systèmes religieux a dû composer avec le constat de la prolifération des croyances dans les sociétés supposées les plus sécularisées.

L'efflorescence des nouveaux mouvements religieux, la réaffirmation multiforme du religieux sur la scène publique, la revitalisation des manifestations de la religion populaire, etc. ont obligé à reconsidérer les constructions théoriques qui associaient inéluctablement la modernité à l'éviction du religieux. II fallait donc s'attacher à mettre en place des outils de pensée permettant de saisir les processus de production du religieux qui entrent dans la logique de la modernité elle-même.

La création du Centre d'Etudes Interdisciplinaires des Faits Religieux s'inscrit (avec celle, à Strasbourg, du Centre Société, Droit et Religion en Europe, et celle, à Paris, du Groupe de Sociologie des Religions et de la Laïcité) dans la lignée de l'ancien Groupe de Sociologie des Religions, créé au CNRS en 1954, et qui fut le lieu-phare du développement de la discipline pendant de nombreuses années des religions en France. Renouant avec la tradition de la sociologie des religions à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, le CEIFR, pour sa part, s'est donné pour objectif d'approfondir, dans la pluralité des options théoriques possibles, la construction d'une problématique du religieux en modernité, et de faire retour, à partir de cette problématique, sur la situation et les mutations présentes des religions historiques ou nouvelles.

Lors de sa création au ler janvier 1994, le CEIFR comptait 8 chercheurs titulaires, 5 chercheurs associés, et une vingtaine de doctorants dont 3 allocataires-moniteurs-normaliens. En avril 1997, le CEIFR réunit 13 membres, dont 11 chercheurs. En 2012 il est une unité mixte de recherche CNRS (UMR 8216) et compte 17 chercheurs titulaires, 26 chercheurs associés, 4 membres administratifs et 43 doctorants.

 

 

Informations pratiques

Lieu(x) : accueil > Le Centre d'Etudes Interdisciplinaires des Faits R... > Le Centre d'Etudes Interdisciplinaires des Faits Religieux Présentation du CEIFR Présentation du CEIFR Présentation du CEIFR Créé à l'EHESS en juillet 1993, et constitué en Unité d
Tél : 01 53 10 54 49
Courriel : ceifr@ehess.fr