Raja Mandala : dans le cercle des rois

La société de Cour comme modèle en Inde

Ce colloque a pour objet la royauté comme paradigme des relations socio-politiques en Inde, et modèle du processus de « civilisation ».

L’Inde et sa civilisation ont le plus souvent été appréhendées à travers l’institution des castes et le cadre conceptuel de l’hindouisme. Dans cette perspective d’inspiration structurale, la royauté même pouvait apparaître comme une enclave politique, sécularisée (L. Dumont). Les publications des années 1980 - 90 ont cependant remis la royauté au centre des sociétés indiennes régionales (A. Appadurai, R. Inden, N.B. Dirks, J.-C. Galey, J. Pouchepadass &H. Stern, etc.). Plus récemment, Daud Ali a renouvelé encore davantage les perspectives en acclimatant à l’Inde la notion de société de cour de Norbert Elias en lui adjoignant les apports de Foucault quant aux dispositifs étatiques.

Relisant ainsi les données épigraphiques et littéraires médiévales (environ 4e - 12e siècles) comprenant la période cruciale de l’empire Gupta, il a retracé une histoire socio-culturelle plus complexe des conceptions du roi, en les inscrivant dans le cadre des relations de cour. Celles-ci constituèrent « une arène d’activités et de savoirs » ainsi qu’une matrice éthico-comportementale de longue durée, dépassant largement le rôle étroitement politique du roi.

Dans la ligne de ces travaux, il s’agira de décliner plusieurs implications d’une anthropologie politique remettant la royauté – comme expérience particulière des relations socio-politiques– au centre des institutions comme des cosmologies indiennes. On se propose de relire notamment les notions antérieures de hiérarchie, d’hindouisation, de sanskritisation (M. N. Srinivas) ou encore de kshatriyaisation (H. Kulke) de groupes jugés marginaux, en recentrant ces processus sur les rois et leur cour. Enfin, plusieurs intervenants interrogeront la question de l’évolution de ce modèle royal, sous l’influence arabo-persane (sultanats, empire moghol), pendant la période coloniale, voire depuis l’abolition des royaumes dans l’Inde indépendante.

 

Lieux :

8 juin 2017 : EHESS - 54 boulevard Raspail 75006 Paris (salle 737)

9 juin 2017 : musée du quai Branly - Jacques Chirac (salle de cinéma)

 

Intervenants :

  • Daud Ali (University of Pennsylvania) | The Spread and Appropriation of Courtly Technologies in Medieval India.
  • Ali Anooshahr (UC Davis) | The King of Hearts: The Role of Emotions in the Early Mughal Empire.
  • Blain Auer (Université de Lausanne) | A Culture of Royalty and the Image of the Persian King in the Delhi Sultanate.
  • Emmanuel Francis (CEIAS) | Usages of Meykkīrttis in Cōḻa Period (10th–13th c.).
  • Preminda Jacob (University of Maryland Baltimore County) | The Semiotics of Kingship in South India: Images of Jayalalithaa Jayaram as God Queen.
  • Hermann Kulke (Ruprecht-Karls-Universität Heidelberg) | Convergence of Kshatriyaization and Tribalization: Courtly Rituals in Odisha.
  • Marie Lecomte-Tilouine (LAS) | Le roi démocrate, au Népal des Panchayat (1961-1990).
  • Tiziana Leucci (CEIAS) | Srī-Lakṣmī, Apsaras and the Indian Courtesans/Artists as Symbols of Royal Power, Prestige and Charisma.
  • Grégory Mikaelian (Centre Asie du Sud-Est) | Silhouette du devarāja après Angkor.
  • Raphaël Rousseleau (Université de Lausanne) | “Forest Dwellers” Vs. Court Culture: The ‘Savages’ of Urban Indian Society.
  • Uwe Skoda (Aarhus University) | Deities, Alliances and the Power over Life and Death: Exploring Royal Sovereignty in a Former Princely State in Odisha.
  • Audrey Truschke (Rutgers University) | Prithviraja’s Kingship on the Eve of the Indo-Muslim Rule.
Aires culturelles, Anthropologie, Histoire, Sociologie et sciences politiques Inde

Informations pratiques

Date(s)
  • Jeudi 08 juin 2017 - 09:00 - Vendredi 09 juin 2017 - 09:00
Lieu(x)
  • 8 juin | EHESS (salle 737) - 54, Bld Raspail 75006 Paris
  • 9 juin | Musée du quai Branly - Jacques Chirac (salle de cinéma) - 37 quai Branly 75007 Paris