Communiqué | L’ancien étudiant de l’EHESS Mohamed Mbougar Sarr lauréat du prix Goncourt 2021

Communiqué de presse de l'EHESS

Mohamed Mbougar Sarr, ancien étudiant de l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS), a fait la fierté de celle-ci en recevant mercredi 3 novembre le prix Goncourt 2021 pour son ouvrage La plus secrète mémoire des hommes (co-édition Philippe Rey/Jimsaan). Le lauréat avait intégré un cursus dans le cadre de la mention Arts, Littératures et Langages sous la direction d’Yves Hersant (EHESS - Centre de recherche sur les arts et le langage). Il y a mené notamment des recherches sur le poète et écrivain Léopold Sedar Senghor. Cette distinction au prix Goncourt, comptant parmi les plus prestigieuses du paysage littéraire français, est saluée par le président Christophe Prochasson et toute l’EHESS.

« Au nom de toute l’École, la présidence de l’EHESS tient à exprimer à Mohamed Mbougar ses plus chaleureuses félicitations et sa fierté de le compter parmi les alumni de l’établissement. […] L’EHESS doit dire sa reconnaissance à ce dernier : il apporte son appui à l’École en illustrant si brillamment le rôle et la place de nos savoirs qui ont aussi partie liée avec l’acte de création. », a déclaré Christophe Prochasson, vendredi 5 novembre 2021, lors d’une communication officielle destinée à l’ensemble des enseignants-chercheurs, étudiants et agents de l’École.

Ce prix renforce la conviction que la formation proposée à l’EHESS permet non seulement un accès au monde de la recherche en sciences sociales mais également un développement de la créativité pouvant aboutir à la confection d’œuvres littéraires de premier plan.

À 31 ans, Mohamed Mbougar Sarr est aujourd’hui le premier auteur d’Afrique subsaharienne à recevoir le prix Goncourt, et le plus jeune lauréat depuis Patrick Grainville en 1976.

Élu au premier tour à 6 voix sur 10, La plus secrète mémoire des hommes relate l’enquête d’un jeune écrivain sénégalais à la recherche de l’auteur d’un roman culte. L’ouvrage pousse le lecteur à une réflexion sur la littérature et les relations entre l’Afrique et l’Occident. Il est disponible aux éditions Philippe Rey, coédité avec Jimsaan (août 2021, 448 pages).

Paris, le 5 novembre 2021

 

Pour en savoir plus
Article « En remontant le cours des œuvres »
En attendant Nadeau
par Pierre Benetti – 25/08/2021

 

Contact presse
Anthony Miège
06 16 04 24 28
anthony.miege@ehess.fr