Communiqué | Soutien de l’EHESS et du CERCEC aux chercheurs et étudiants d'Ukraine

L'EHESS et le CERCEC expriment leur profonde solidarité avec les chercheurs et étudiants ukrainiens, et avec l'ensemble de la société ukrainienne, victimes de l'intervention militaire en cours de la Russie.

L'entrée des forces armées russes et les bombardements sur l'Ukraine, engagés ce 24 février 2022, constituent une tragédie historique qui fait écho aux drames du passé. Nul ne sait quand et comment finira cette guerre mais nous connaissons déjà son coût pour la paix en Europe.

Face aux usages belliqueux de l'histoire et à l'étouffement du pluralisme politique, les chercheurs doivent plus que jamais élever la voix pour refuser une instrumentation infondée de l'histoire et faire valoir la raison civique.

En partenariat avec les chercheurs ukrainiens, l’EHESS et le CERCEC continueront à porter la parole des sciences sociales face à la violence armée et à la négation des crimes du passé. Ils apporteront aussi leur soutien aux voix critiques et courageuses qui tentent de se faire entendre en Russie et dans la région.

 

Paris, le 24 février 2022

 

À propos du CERCEC    
Le Centre d’études des mondes russe, caucasien et centre-européen (Cercec) est issu de l’ancien Centre d’études sur la Russie, l’Europe orientale et le domaine turc, fondé par Alexandre Bennigsen à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS) dans les années 1960. Scindé en deux en 1995, ce laboratoire de recherche a donné naissance d’une part, au Centre d’histoire du domaine turc, d’autre part, au Centre d’études des mondes russe, soviétique et post-soviétique. Ce dernier a été associé au CNRS en 1999 avant de devenir Unité mixte de recherche (UMR) en 2001. Il a changé de nom en 2004 pour devenir le Centre d’études des mondes russe, caucasien et centre-européen (UMR 8083) afin de rendre compte de l’évolution des recherches menées en son sein.
Créé avec une forte dominante historique, le Centre d’études des mondes russe, caucasien et centre-européen est aujourd’hui un laboratoire pluridisciplinaire de recherche en sciences sociales. Il rassemble des historiens, des géographes, des politologues, des sociologues… Il accueille aussi des étudiants (master, doctorat) inscrits à l’EHESS désirant se spécialiser sur la vaste aire culturelle est-européenne.
Les spécialisations respectives des membres de l’équipe permettent de couvrir une longue période, allant du XVIIe siècle à nos jours, et un large espace qui s’étend de l’ancien « bloc socialiste » est-européen jusqu’au Caucase et à l’Asie centrale.
Fédérant des recherches très diverses, le Cercec est devenu, en France, le centre de recherche de référence dans son domaine.  Il est aujourd’hui membre du labex Tepsis.

 

À propos de l’EHESS    
L'École des hautes études en sciences sociales (EHESS), créée en 1975, constitue l’un des principaux pôles de sciences humaines et sociales en Europe. Elle est unique dans le paysage de l’enseignement supérieur et de la recherche français, tant du fait de son projet intellectuel interdisciplinaire que grâce à son modèle de formation par la recherche, à son ancrage international et à son ouverture sur la société.
L’EHESS réunit des enseignant(e)s-chercheur(e)s et des étudiants du monde entier, plus de 3 000 pour ces derniers, et des personnels administratifs et d'appui technique à la recherche. L’École est implantée à Paris, au Campus Condorcet à Aubervilliers, Toulouse, Lyon et Marseille et héberge près de 40 unités de recherche. Elle accueille des enseignant(e)s-chercheur(e)s invité(e)s et dispose de sa propre maison d'édition : les Éditions de l'EHESS.

 

 

Contact presse
communication@ehess.fr