Autour de l'ouvrage de Julia Lovell, Maoism: A Global History

Ces dernières années, on a vu réapparaître dans la politique chinoise des échos des techniques et du style politique de Mao. Certains commentateurs avaient peut-être trop vite conclu que, à l’heure de la commercialisation de la Chine, Mao et le communisme chinois faisaient partie de l’histoire. Cependant, Mao, ses stratégies et son modèle politique jouent toujours un rôle central dans la légitimité et le fonctionnement du gouvernement communiste chinois. Le maoïsme continue également à susciter l’intérêt au-delà des frontières de la Chine, ayant connu un succès certain dans des révolutions et insurrections au Cambodge, au Zimbabwe, au Pérou, en Inde et au Népal, qui se fondèrent sur les théories maoïstes de la lutte de classe et de la guérilla.

Cette conférence proposera de revenir brièvement sur la définition du « maoïsme », avant de s’intéresser à la manière dont les idées et l’expérience de Mao ont façonné le monde, tout autant que la Chine, depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Enfin, elle cherchera à évaluer le renouveau maoïste partiel dans la Chine actuelle et sa signification pour la place de la Chine dans le monde.

Julia Lovell est professeure de Chine moderne au Birkbeck College de l'Université de Londres. Son livre le plus récent est Maoism: A Global History (Bodley Head, 2019). Ses nombreuses traductions de la fiction chinoise moderne en anglais incluent The Real Story of Ah Q et d'autres Tales of China (Penguin Classics, 2010). Elle termine actuellement une nouvelle traduction de Journey to the West, qui sera publiée par Penguin Classics.

 

Conférence en anglais

 

Histoire Chine

Informations pratiques

Date(s)
  • Mardi 21 mai 2019 - 10:00 - 12:00
Lieu(x)
  • EHESS (Salle AS1_24) - 54, boulevard Raspail 75006 Paris
Contact(s)
  • sebastian.veg@ehess.fr
À consulter