Le conte marchand d’Ihara Saikaku (1642-1693)

Conférence de Daniel Struve, Professeur à l'Université Paris Diderot, dans le cadre du séminaire interdisciplinaire du Centre de recherches sur le Japon, le 6 décembre 2018.

Ihara Saikaku (1642-1693) est connu comme l’auteur d’une vingtaine de recueils de contes appelés ukiyozôshi (« livres sur le monde flottant »), qui ouvrent une nouvelle page dans l’histoire de la prose japonaise. On connaît tout particulièrement les contes amoureux (L’homme qui ne vécut que pour aimer, 1682 ; Les Cinq amoureuses, 1686 ;  Vie d’une amie de la volupté, 1686), mais aussi les contes de marchands (Le Magasin perpétuel du Japon, 1688 ; Comptes et mécomptes, 1692), traduits par René Sieffert sous le titre Histoires de marchands. Je me propose de réfléchir à propos de cette seconde catégorie, sa portée, ses traits caractéristiques, en la replaçant dans le projet romanesque d’ensemble d’Ihara Saikaku dont j'essaierai de dégager l’unité et la cohérence. Pour cela je m’appuierai principalement sur les recueils posthumes, inachevés ou peut-être abandonnés, qui nous aident à reconstituer  la genèse du genre. 

 

 

Aires culturelles Littérature Japon

Informations pratiques

Date(s)
  • Jeudi 06 décembre 2018 - 11:00
Lieu(x)
  • EHESS (salle A07-37) - 54 boulevard Raspail 75006 Paris
Contact(s)
  • crj@ehess.fr
À télécharger