Les vassaux de la ville de Hagi

Morishita Tôru, Professeur à l'Université de Yamaguchi, donnera une conférence dans le cadre du sémainire collectif du Centre de recherches sur le Japon le 1er mars 2018. Cette conférence aura lieu en japonais avec traduction.

M. Morishita est un spécialiste de l'histoire sociale du Japon des Tokugawa, et l'un des auteurs du dossier "Mibun". Penser les statuts sociaux du Japon prémoderne d'un numéro récent de la revue Histoire, Economie & Société.

Les cités castrales (jôkamachi), qui constituaient l’armature urbaine du Japon de l’époque d’Edo, furent conçues pour rassembler les vassaux au pied du château de leur seigneur. Une grande partie de la superficie de la ville de Hagi, dont le site avait été d’ailleurs choisi pour des motifs militaires, était donc occupée par des demeures de guerriers, même si dès l’origine, tous ne purent pas être dotés de terrain par leur seigneur. La cité de Hagi reflétait donc dans son espace même, l’organisation vassalique de la maison seigneuriale des Môri et ses évolutions. Nous montrerons que tout en reprenant la structure générale des cités castrales, cette ville recelait aussi quelques particularités, comme la possibilité pour les guerriers de vendre leurs terrains, et que l’analyse des modes d’habitat nous en apprend aussi beaucoup sur les changements qui affectèrent la condition guerrière. 

Aires culturelles Histoire économique et sociale Japon

Informations pratiques

Date(s)
  • Jeudi 01 mars 2018 - 11:00 - 13:00
Lieu(x)
  • EHESS (salle 11) - 105 boulevard Raspail 75006 Paris
Contact(s)
  • guillaume.carre@ehess.fr
À télécharger