Guide relatif au télétravail

Pour vous aider à aborder au mieux la situation difficile de télétravail rendue nécessaire par la crise épidémique, l’EHESS vous propose ce guide non-exhaustif de d’activité professionnelle à distance.

L’intention de ces conseils est de prévenir les risques de troubles musculo-squelettiques et la fatigue visuelle, de faciliter le fonctionnement du travail des équipes à distance et le maintien du collectif en veillant à rompre l’isolement possible.

Pour aller au-delà de ces recommandations indicatives, en fonction de vos besoins, nous vous invitons à consulter les documents disponibles en téléchargement dans la rubrique “Plus d’informations”.

 

#1 La prévention des troubles musculo-squelettiques

Les symptômes :

  • Tendinites
  • Syndrome du canal carpien

Les principales causes : 

  • L’immobilité
  • Une posture prolongée
  • Le manque de points d’appui
  • Un mobilier plus ou moins adapté (bureau, siège…)
  • Un siège mal réglé
  • Une organisation inappropriée du plan de travail

Quelques conseils pour y remédier :

  • Alterner l’utilisation de la souris et du clavier
  • Privilégier les raccourcis clavier
    > Copier = Ctrl + C / Coller = Ctrl + V
    > Sélectionner un tableau = Ctrl +
    > Fermer une fenêtre = Ctrl + F4
    > Répéter une action sur Excel = touche F4
    > Afficher deux pages sur le même écran = touche windows (en bas à gauche du clavier) + touche directionnelle
  • Faire de l’exercice régulièrement et s’étirer : consultez les exercices d’échauffements et étirements
    > la nuque et les épaules
    > le bras et les mains
    > le dos et les hanches
    > les lombaires
    > les jambes, les genoux et les chevilles

Le + : découvrir tous les exercices à pratiquer en consultant les guides disponibles en téléchargement dans la rubrique “Plus d’informations”

Quel est mon contact sur ce sujet ?

 

#2 La fatigue visuelle

Les symptômes :

  • Picotements
  • Vision floue
  • Maux de tête
  • Rougeurs des yeux

Les principales causes :

  • Éclairage, reflets, éblouissement
  • Air trop sec
  • Absence de pause devant l’ordinateur
  • Taille des caractères inadaptée

Quelques conseils pour y remédier :

  • Faire une pause de dix minutes de travail sur écran toutes les heures
  • Mettre des larmes artificielles dans ses yeux, sauf contre-indication médicale
  • Réduire la luminosité de l’écran, par exemple avec l’application gratuite f.lux

Quelques exercices visuels à pratiquer régulièrement :

  • Alterner vision de près puis vision de loin pour reposer les muscles oculaires
  • Détourner le regard de l’écran et fixer un point au loin pendant quelques minutes
  • Les coudes sur le bureau, se couvrir les yeux avec les paumes des mains en fermant les paupières et effectuer un massage doux circulaire sans appuyer

Le + : consulter tous les exercices à pratiquer en téléchargeant les guides disponibles dans la rubrique “Plus d’informations”

Quel est mon contact sur ce sujet ?

 

#3 L’espace de travail

  • Travailler plutôt sur une table ou un plan de travail. Pour éviter l’apparition de douleurs, il est recommandé de maintenir le dos droit en privilégiant l’utilisation d’une chaise ou un siège avec un dossier rigide.
  • Poser les pieds complètement au sol.
  • Rehausser son ordinateur portable de manière à avoir le bord supérieur à hauteur des yeux ou brancher ponctuellement son ordinateur sur une télévision ou un autre écran.
  • Si possible, brancher son ordinateur à un autre écran permettant de travailler à bonne distance d’adopter des postures moins sollicitantes.
  • Si possible, brancher des périphériques (souris et clavier) permettant de travailler à bonne distance d’adopter des postures moins sollicitantes.
  • Alterner la position assise et la position debout pour éviter de maintenir une même posture et engendrer une sensation d’inconfort.
  • Identifier un lieu de travail dédié dans la mesure du possible.

Le + : consulter les bonnes postures à privilégier dans le guide du télétravail proposé par l'Inserm

 

#4 Le lieu partagé et le travail en situation familiale

  • Dans un lieu partagé avec des membres de sa famille, organiser son travail en définissant le planning de la journée à l’avance en prévenant ses proches.
  • Définir une heure hebdomadaire fixe et commune (au sein du foyer) pour déjeuner.
  • Communiquer les horaires des réunions importantes et les moments plus flexibles.
  • Convenir d’activités en commun à des moments précis (s’il faut apporter son aide pour quelque chose, le prévoir dans son planning).
  • Définir des espaces où l’on ne doit pas être dérangé.
  • Définir des plages horaires durant lesquelles on ne doit pas être dérangé.
  • En cas de télétravail avec les enfants, nous vous invitons à consulter le guide des parents confinés, publié par le secrétariat d'État chargé de l'égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations.

 

#5 Les outils professionnels

Consulter la liste complète de vos services numériques en se rendant sur services-numeriques.ehess.fr.

 

#6 L’organisation d’une journée de travail

  • Identifier les tâches qui nécessitent une attention visuelle (contrôle, travail de  précision,  travail  graphique  sur  logiciel,  traitement  sur  tableau  Excel, etc.).
  • Identifier les tâches qui ne nécessitent pas une attention visuelle (appels téléphoniques, rédaction de compte rendu, etc.).
  • Varier les tâches pour prévenir à la fois les troubles musculo-squelettiques et la fatigue visuelle.
  • Éviter de mélanger les tâches privées avec celles liées au télétravail.
  • S’aménager des temps de respiration dans sa journée.
  • Organiser ses tâches avec l’aide de son responsable.
  • Indiquer à ses collègues les plages horaires de disponibilité.
  • Pour celles et ceux qui travaillent en binôme par exemple, se mettre d’accord avec les collègues sur une manière de gérer les dossiers qui conviendrait à toutes et tous.
  • Finir la journée de travail en planifiant celle du lendemain

Le + : ne pas établir un cadre trop strict et adapter son organisation en fonction de sa forme du moment.

 

#7 Les pauses

  • Respecter ses horaires de travail sans s’astreindre à un cadre trop strict.
  • Prendre une réelle pause méridienne.
  • Faire des pauses courtes et fréquentes durant la journée de travail.
  • S’étirer afin de diminuer les douleurs et les tensions durant la pause.
  • Fermer les paupières plus de huit secondes régulièrement lorsque le travail s’effectue sur écran.
  • Saisir toutes les occasions pour se lever et faire quelques pas.

 

#8 Le contact avec les collègues

  • Garder le contact avec les collègues et le collectif de travail afin de rompre l’isolement.
  • Entretenir le lien et les échanges durant la journée.
  • Échanger régulièrement par téléphone.
  • Organiser des visioconférences pour vos réunions.
  • Échanger sur des espaces dédiés au travail collectif en ligne.
  • Prendre soin d’y mettre les formes et d’apporter de la bienveillance à vos échanges
  • Créer des moments de convivialité en équipe.

Le + : organiser une pause-café à distance et privilégiez des réunions courtes mais nombreuses au cours de la journée.

 

#9 Le soin de soi et des autres

  • Rester attentifs envers les collègues.
  • Prendre des nouvelles régulièrement.
  • Signaler tout signe inquiétant à votre responsable.
  • Se soutenir les uns les autres.
  • Prendre soin de vous et de vos proches.

 

#10 La déconnexion pendant le temps libre

  • Rester loin du travail.
  • Fermer les fenêtres internet relatives au travail en cas d’activité sur ordinateur.

Le + :