Autour de l'ouvrage d'Antoine Lilti

L'héritage des Lumières. Ambivalences de la modernité

Les Lumières sont souvent invoquées dans l’espace public comme un combat contre l’obscurantisme, combat qu’il s’agirait seulement de réactualiser. Des lectures, totalisantes et souvent caricaturales, les associent au culte du Progrès, au libéralisme politique et à un universalisme désincarné.
Or, comme le montre ici Antoine Lilti, les Lumières n’ont pas proposé une doctrine philosophique cohérente ou un projet politique commun. En confrontant des auteurs emblématiques et d’autres moins connus, il propose de rendre aux Lumières leur complexité historique et de repenser ce que nous leur devons : un ensemble de questions et de problèmes, bien plus qu’un prêt-à-penser rassurant.
Les Lumières apparaissent dès lors comme une réponse collective au surgissement de la modernité, dont les ambivalences forment aujourd’hui encore notre horizon. Partant des interrogations de Voltaire sur le commerce colonial et l’esclavage pour arriver aux dernières réflexions de Michel Foucault, en passant par la critique postcoloniale et les dilemmes du philosophe face au public, L’Héritage des Lumières propose ainsi le tableau profondément renouvelé d’un mouvement qu’il nous faut redécouvrir car il ne cesse de nous parler.

En présence de l'auteur, le débat sera animé par Béatrice Delaurenti, avec les discussions de Pablo Blitstein (GEHM), Catherine König-Pralong (EHESS) et Arnaud Orain (Université de Paris 8).

Histoire

Informations pratiques

Date(s)
  • Lundi 3 février 2020 - 14:00 - 17:00
Contact(s)
  • vuckovic@ehess.fr
À consulter