Le nom des femmes

Notre système onomastique, composé d’un nom de famille et d’un prénom, est le fruit d’une longue évolution alors que le prénom fut pendant des siècles le seul nom de l’individu, homme ou femme. Le « nom de famille » est devenu le support privilégié de l’identité d’appartenance et a institué une discrimination envers les femmes qui ne pouvaient pas transmettre leur nom à leur descendance. Que font les noms sexués aux personnes ? En quoi peuvent-ils avoir des effets sur le genre ? Quand et comment les féministes ont-elles contesté notre système onomastique ? Quels changements a produit la reconnaissance de l’homoparentalité ? Ce numéro de Clio.Femmes, Genre, Histoire met en lumière les différentes formes de la subordination des femmes que traduit leur nom, aussi bien dans les sociétés européennes du passé que dans d’autres sociétés, ainsi que la révolution que constituent depuis les années 1970 les législations européennes égalitaires en matière de nom.

La rencontre-débat sera animée par :

  • Agnès Fine, historienne et anthropologue (Ehess, LISST-CAS,Toulouse Jean-Jaurès),
  • Christiane Klapish Zuber,  historienne (Ehess, membre associée au Centre de recherches historiques),
  • Florence Rochefort, historienne (Cnrs, GSRL Ephe/PSL),
  • Monique Bourin, historienne (Université Paris 1 Panthéon Sorbonne),
  • Virginie Descoutures, sociologue (Université Picardie - Jules Verne)

Entrée libre

Histoire Genre

Informations pratiques

Date(s)
  • Mercredi 15 novembre 2017 - 18:00 - 21:00
Lieu(x)
  • EHESS (Salle 1) - 105, boulevard Raspail 75006 Paris
Contact(s)
  • vuckovic@ehess.fr
À consulter