Europe de l'Est et Russie

Au début des années 1990, à Budapest, Prague, Varsovie et Bucarest, l’EHESS inaugurait les Ateliers d’Europe centrale qui, au lendemain de la chute des régimes communistes, devaient former ces nouveaux « compagnons du Tour d’Europe centrale », selon l’expression de Rose-Marie Lagrave, qui en était l’inspiratrice. Accueillis sur place par des collègues nombreux, avec lesquels, pour les premiers, les liens s’étaient déjà noués durant les années de dissidence, les enseignants-chercheurs français s’y sont succédé, soit quelques centaines au total depuis près de vingt ans, pour intervenir dans les séminaires. Si l’Atelier fut d’abord conçu comme « la rencontre de deux mondes », les mondes des Ateliers ont aujourd’hui changé tout en conservant l’esprit d’Atelier, grâce aux étudiants qui y ont été formés et diplômés, et qui l’essaiment aussi dans leurs travaux de recherche. Certains de ces anciens étudiants occupent maintenant des postes universitaires dans leur pays, ces héritiers perpétuent le projet d’interdisciplinarité et d’échange critique de ses fondateurs, tout en adaptant cette relève dans un nouvel horizon de coopération, celui de la construction d’un espace européen de la formation et de la recherche.

Concernant la Russie,  l'EHESS a développé une ambitieuse politique de recherche. Elle se structure plus spécifiquement autour des activités de le l’UMR Centre d’études des Mondes Russe, Caucasien et Centre européen (CERCEC), issu de l’ancien Centre d’études sur la Russie, l’Europe orientale. Créé avec une forte dominante historique, le CERCEC est aujourd’hui un laboratoire pluridisciplinaire de recherche en sciences sociales.  Il accueille aussi des étudiants (master, doctorat) inscrits à l'EHESS désirant se spécialiser sur la vaste aire culturelle est-européenne. Cette politique de l’EHESS s’est consolidée au travers de partenariats noués avec des établissements locaux et des institutions françaises. D’une part, l’EHESS est membre du consortium Collèges Universitaires Français de Russie (CUFR) depuis de nombreuses années et coopère dans ce cadre avec l’Université d’Etat Moscou-Lomonossov(MGU) et l’Université d’Etat de Saint-Pétersbourg. D'autre part, l’EHESS s’est engagée dans des collaborations suivies avec la Higher School of Economics (HSE) structurées autour d’un accord-cadre et une convention d’application pour des mobilités étudiantes. En 2018, deux doubles diplômes de master en sociologie et en histoire  ont été inaugurés renforçant ainsi le partenariat entre la HSE et l’EHESS.

 

À Budapest (Hongrie)

Le Centre franco-hongrois en sciences sociales

Responsables : Gábor Sonkoly, Université Eötvös Loránd, et Marie-Vic Ozouf-Marignier, EHESS.

L’histoire de l’Atelier, devenu Centre franco-hongrois en sciences sociales, de l’université Eötvös Loránd (ELTE) de Budapest remonte au-delà de sa fondation effective en 1989 (le renouvellement de la convention EHESS-ELTE est en cours). En 1968, un colloque franco-hongrois a été organisé à Budapest à l’initiative de Fernand Braudel. Il réunissait des historiens français et hongrois parmi les plus éminents et inaugura une période de circulation intellectuelle entre les chercheurs des deux pays. Il revient à Rose-Marie Lagrave et György Granasztói de formaliser les liens entre l’EHESS et l’université ELTE sous la forme d’un Atelier de formation à la recherche en sciences sociales en 1989. L’objectif était d’assurer aux jeunes diplômés et doctorants hongrois l’intégration aux sciences sociales inspirées du courant des Annales et des sciences sociales pratiquées en Europe de l'Ouest.

Une coopération entre l’université Eötvös Loránd, l’Académie hongroise des sciences, l’Institut français de Budapest et l’École des hautes études en sciences sociales a permis de poursuivre depuis plus de vingt ans un programme de formation de jeunes chercheurs, de colloques et de publications. Rose-Marie Lagrave et Jacques Revel en ont été les responsables actifs au sein de notre établissement jusqu’en 2007.

 Ainsi, chaque année, six chercheurs de l’EHESS se rendent à Budapest pour animer une journée de conférences devant un public d’une trentaine d’étudiants. D’autre part, l’EHESS et l’Atelier sélectionnent chaque année plusieurs étudiants pour suivre les cursus de master et de doctorat proposés à l’EHESS. Les bourses du gouvernement français accordées sur critères de sélection stricts, les bourses Erasmus et les accords de co-tutelle permettent de financer leur mobilité. Quatorze thèses ont ainsi été soutenues à l’EHESS ou en co-tutelle  avec ELTE et  cinquante à l'Atelier, dont plusieurs ont été préparées par des diplômes d'études approfondies (DEA) ou Masters validés à l’EHESS.

 

Le partenariat avec la Central European University

Responsables : Agnès Leyrer, CEU et Masha Cerovic, EHESS

Un accord de coopération a été signé en 2018 entre l'EHESS et CEU. Cet accord vise à développer des activités d'échange d'enseignants et d'étudiants ainsi que le développement de projets de recherche communs.

 

À Prague (République Tchèque)

Responsables : Jérôme Heurtaux, CEFRES et Marie-Elisabeth Ducreux, EHESS

L’Atelier de formation en sciences sociales, commencé dès l’automne 1991 à l'initiative de Rose-Marie Lagrave au CEFRES en coopération avec sa première directrice, Marie-Elizabeth Ducreux, et relancé ensuite en 2001 sous une autre formule et sous la supervision de Marie-Claude Maurel, a été co-organisé jusqu’en 2012 au Centre français de recherche en sciences sociales (CEFRES) en partenariat avec l’université Charles à Prague et l’EHESS à Paris. Pendant toute cette période, il s’adresse à des doctorants et parfois des étudiants de master, et dispense un séminaire annuel thématique et interdisciplinaire (huit séances par an) en français. Par ailleurs, un second Atelier de formation en sciences historiques a été organisé à partir de 2007-2008 en partenariat avec la Chaire d’histoire de la Faculté des Lettres de l’Université Charles à Prague, en s’appuyant principalement sur un programme Erasmus coordonné par le médiéviste Martin Nejedlý. Il s’est tenu régulièrement jusqu’en 2014 au CEFRES et à l’Université. Les deux ateliers témoignaient chacun à leur manière de l’évolution de la coopération en République tchèque et plus généralement en Europe centrale, de même que de la place qu’y occupent les programmes européens de type Erasmus et de façon plus générale les montages de réseaux associant la formation des doctorants. Une convention d’échange avait été signée en juin 2010 par le président de l’EHESS, le doyen de l’université Charles de Prague et la directrice du CEFRES. Elle a été reconduite et transformée en janvier 2015 en intégrant l'Académie des Sciences, dans un contexte modifié par l’intégration des deux partenaires institutionnels tchèques au sein du CEFRES, dans une plateforme spécifique. Une réflexion sur l’actualisation des formes de coopérations avec l’EHESS a été engagée depuis lors et se poursuit en 2019. Les deux Ateliers se sont transformés en 2015-2018 en workshops thématiques co-organisés par des doctorants et post-doctorants basés au CEFRES.

À Varsovie (Pologne)

Responsables : Dorota Jurkiewicz-Eckert, Université de Varsovie (UW), et Morgane Labbé, EHESS.

Le programme de coopération universitaire de l’EHESS à l’Université de Varsovie a été mis en place au début des années 1990 dans le cadre des Ateliers d’Europe centrale initiés par Rose-Marie Lagrave. Localisé d’abord au Centre de Civilisation Française, centre relevant des services culturels de l’ambassade de France et rattaché à la faculté de romanistique, cet Atelier de Varsovie proposait aux étudiants polonais une formation à la recherche en sciences sociales, mettant en avant l’échange interdisciplinaire à partir d’un dispositif associant séminaires, conférences et tutorat des étudiants. Dans les années 2000 il accueillit aussi des doctorants français, séjournant en Pologne pour leur recherche, qui participèrent au fonctionnement de l’Atelier et à ses activités, donnant un caractère franco-polonais nouveau à cette coopération.

En 2010 cet Atelier s’est transformé pour s’adapter aux nouvelles conditions de la coopération franc-polonaise, s’inscrire dans un horizon européen de la formation universitaire, et répondre aux attentes d’une nouvelle génération d’universitaires polonais formés, travaillant et circulant dans un espace international.

Cette nouvelle organisation lie l’EHESS et l’UW autour d’un programme de coopération franco-polonais qui met l’accent sur la mobilité des enseignants et des étudiants des deux établissements et l’organisation d’activités communes autour de projets de recherche, de formations masters et journées doctorales. Elle a été fixée dans une convention signée en septembre 2010, qui a été reconduite en septembre 2015.

 

À Bucarest (Roumanie)

Responsables : Radu Toma, directeur, Université de Bucarest, Jean-Yves Grenier, coordonnateur, EHESS.

Créée en 1993, l’École doctorale en sciences sociales de Bucarest a été dirigée successivement par Zoe Petre (université de Bucarest, 1993-1997), Rose-Marie Lagrave (EHESS, 1997-2003), Dolores Toma (université de Bucarest, 2003-2007). Depuis septembre 2007, la direction est assurée par le professeur Radu Toma (université de Bucarest).

Depuis ses origines, en particulier sous l’impulsion de Rose-Marie Lagrave, sa vocation est de former les étudiants à la recherche en sciences sociales. Pour des raisons géographiques évidentes, l’origine des étudiants est d’abord locale (la Roumanie et les pays de la région, en particulier, aujourd’hui, la Moldavie), mais l’École est ouverte à tous les étudiants, en particulier ceux venant d’Europe occidentale désireux de mieux connaître et travailler sur les pays d’Europe centrale et orientale.

L’EDSS est le fruit d’une coopération entre l’université de Bucarest et un certain nombre d’universités partenaires unis par une convention. Les principaux partenaires actuels sont l’Université Libre de Bruxelles, l’université Laval, l’École des hautes études en sciences sociales de Paris, l’université Bordeaux 2 Victor Segalen, l’université Montesquieu Bordeaux 4, l’université Kliment Ohridski, la Nouvelle université bulgare et l’université d’État de Moldova.

 

Master Franco-roumain «  Politique en Europe. Etats, Frontières et sociétés ».

Responsables : Florin Turcanu, Université de Bucarest, Frédéric Brahami, EHESS

Organisé par la Faculté de Sciences Politiques de l'Université de Bucarest (FSPUB) et EHESS, il propose une formation d'excellence dans le domaine des sciences politiques (2 ans, 120 ECTS) dispensée intégralement en langue française. Ce master commun vise à proposer une formation de haut niveau à la recherche conçue comme une formation professionnalisante, - non seulement aux métiers de la recherche (de son administration, de sa vulgarisation) mais aussi à ceux de l’administration de l’État, des politiques publiques, des programmes européens. Les étudiants seront inscrits dans les deux institutions partenaires et ils bénéficieront d'une double coordination de leur dissertation pendant toute la durée du programme, réalisée par un enseignant-chercheur de la FSPUB et un enseignant-chercheur de l'EHESS. Deux à trois cours par semestre sont dispensés par des enseignants-chercheurs de l'EHESS en mission à Bucarest. Les étudiants inscrits dans ce cursus et le validant, tant du côté roumain que du côté français, recevront le plein diplôme des deux institutions.

 

A Moscou et Saint-Pétersbourg (Russie)

Les Collèges universitaires Français de Russie

L’EHESS est membre des Collèges Universitaires Français de Russie. Il s'agit d' établissements publics et gratuits, soutenus par le Ministère des Affaires Etrangères et Européennes, le Ministère de l'Education Nationale, le Ministère de lʼEnseignement supérieur, de la Recherche et de lʼInnovation et des universités partenaires françaises, délivrant une formation et un diplôme en deux ans dans le domaine des sciences humaines et sociales en droit, histoire, sociologie, Littérature et philosophie.  Fondé en 1991, à l'initiative de l'académicien et prix Nobel russe Andrei Sakharov et de l'écrivain et homme public français Marek Halter, ils ont été a été conçus pour être un espace d'ouverture, d'excellence et d'échange. L'EHESS est responsable de la filière sociologie à travers l'implication de Françoise Daucé et participe activement à la filière Histoire, à travers l'implication d'Alain Blum. Depuis de nombreuses années, plusieurs enseignants de l'EHESS enseignent aux CUFs. Des activités d’enseignement sont organisées auxquelles participent activement les enseignants de l’EHESS en particulier dans les filières « sociologie » et « histoire ». Des étudiants issus du CUFR sont également accueillis dans les laboratoires de l’EHESS chaque année.  Pour en savoir plus sur les CUFs : Collège Universitaire français de Moscou, Collège Universitaire français de Saint-Pétersbourg.

 

Le partenariat avec la Higher School of Economics (HSE)

Un accord de coopération entre l'EHESS et la HSE permet d'organiser les échanges d'étudiants et d'enseignants. Par ailleurs, deux doubles diplômes de Master en histoire et en sociologie ont été inaugurés en 2018. Pour en savoir plus

 

Projets financés et Ressources

Plateforme collaborative Wikistan

Soutenu par l’EHESS, le CNRS et PSL Université, Wikistanest une plateforme collaborative internationale de l’expertise, de la recherche et de la communication sur les sociétés anciennes, modernes et contemporaines d’Eurasie centrale (Russie, Caucase, Asie centrale, Moyen-Orient). Conduite par un consortium d’enseignants et chercheurs, elle propose une veille critique des annonces, activités et publications du domaine, dans des formats aisément accessibles à tous.

Projets financés

Projets ANR 

RESISTIC (Les résistants du net. Critique et évasion face à la coercition numérique en Russie)

WW2CRIMESONTRIAL1943-1991 (Les crimes de guerre nazis dans le prétoire, Europe centrale et orientale (1943-1991). Entre condamnation de la violence et volonté de réconciliation nationale)

CINESOV (Le cinéma en Union soviétique et la guerre, 1939-1949)

PREMEC (Premiers modes d'écriture de la Shoah. Pratiques savantes et textuelles de survivants juifs en Europe (1942-1965))

Projets européens

LUBARTWORD (Migrations and Holocaust: Transnational Trajectories of Lubartow Jews Across the World (1920s-1950s))

 

Enseignements et séminaires

Tous les enseignements et séminaires de l'EHESS portant sur l'Europe de l'Est et la Russie sont consultables sur baobab.

Projet Erasmus Mundus TEMA + ( European Territories: Heritage and Development Erasmus Mundus Joint Master Degree) : Depuis 2011, l’EHESS est partenaire du programme Erasmus Mundus TEMA : « Territoires européens  (civilisation, nation, région, ville) – Identité et développement », piloté par l’Atelier.

Editions de l'EHESS

De nombreux ouvrages sur la Russie et l'Europe de l'Est sont publiés aux Editions de l'EHESS. Pour plus d'information.

 

 

 

Événements

Vendredi 17 mai 2019

Sciences humaines et sociales sous pression dans la Hongrie contemporaine

Les difficultés croissantes que rencontrent les sciences sociales partout dans le monde sont au coeur des préoccupations et des recherches de l'EHESS, qui est solidaire des institutions universitaires menacées par des pouvoirs autoritaires qui cherchent à les réduire au silence. La présidence de l'EHESS a, depuis plusieurs mois déjà, exprimé son soutien à la Central...

Jeudi 21 février 2019 - Vendredi 22 février 2019

La nouvelle école polonaise d’histoire de la Shoah

Les 14 et 15 janvier 2005, la BNF accueillait le colloque « Les Juifs et la Pologne, 1939-2004 : aspects multiformes du passé ». Il avait été ouvert la veille par deux témoins capitaux, Wladyslaw Bartoszewski et Simone Veil , et s'était conclu par une conférence de Marek Edelman , alors le dernier survivant de...

Actualités

Communiqué

Colloque sur la Shoah : l’EHESS dénonce le déni des autorités polonaises

Communiqué de presse de l'EHESS L’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) a rendu publics les graves faits survenus à l'occasion d'un récent colloque alors que s'ouvre l'année scientifique franco-polonaise. Les 21 et 22 février derniers, le colloque international « La nouvelle école polonaise d’histoire de la Shoah » s’est tenu à l’EHESS. Organisé...

Communiqué

Lettre ouverte à l'ambassadeur de Pologne en France

Lettre ouverte à Son Excellence M. Tomasz Młynarski, Ambassadeur de Pologne en France Monsieur l’Ambassadeur, Les 21 et 22 février derniers s’est tenu à l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS) un colloque international portant sur « la nouvelle école polonaise d’histoire de la Shoah », en partenariat avec la Fondation pour la Mémoire...

Communiqué

Déclaration des organisateurs du colloque « La Nouvelle école polonaise d’histoire de la Shoah »

À la suite du colloque sur la « Nouvelle école polonaise d’histoire de la Shoah », qui s’est tenu à l’École des hautes études en sciences sociales les 21-22 février 2019, une campagne de presse inouïe se développe en Pologne et sur le web en provenance des milieux proches du parti au pouvoir, y compris...