La collection « Littérature orale - Récits et contes populaires »

Le domaine de la littérature orale est foisonnant et recouvre aussi bien des narrations comme les mythes, les contes, les légendes, les chants, que des formes courtes, par exemple les proverbes, les comptines, les formulettes ou encore les devinettes. En Europe, ces savoirs populaires oraux sont étudiés à partir du xixe siècle dans le cadre d’enquêtes systématiques. C’est d’abord sous le terme de « poésies populaires » qu’ils sont désignés avant que soit introduit celui de littérature orale à la fin du siècle. Les érudits, ecclésiastiques et autres notables lettrés contribuent ainsi à l’émergence d’un nouveau champ disciplinaire traitant de la culture populaire, le folklore, terme remplacé plus tard en France par ceux d’ethnographie ou de recherche sur les arts et traditions populaires. Au xxe siècle, notamment dans le cadre de l’intérêt que les ethnologues portent aux systèmes symboliques, que ce soit en France ou dans différentes régions du monde, les travaux scientifiques sur la littérature orale prennent de l’essor. Les récits de transmission orale deviennent alors objet anthropologique et leur étude donne lieu à la production de nombreuses publications.

Une collection de référence sur la littérature orale

Le LISST - Centre d’anthropologie sociale dispose à Toulouse d’un centre de documentation riche de plus de 6000 ouvrages. Grâce à l’intérêt porté à la collecte et à l’étude des récits de transmission orale par Daniel Fabre, son fondateur, et par son équipe, une collection sur la littérature orale est constituée dès les premières années. Elle est ensuite enrichie par des dons (en particulier celui de Marie-Louise Tenèze, co-auteur du Catalogue du conte populaire français) et des acquisitions effectuées par le Centre d’anthropologie et le Gremoc (association de chercheurs et intervenants en ethnologie de la région Midi-Pyrénées) en vue de continuer le chantier du Catalogue du conte populaire français. Aujourd’hui, cette collection qui compte plus de 800 ouvrages est disponible à la consultation sur place et au prêt. Elle s’adresse à un large public, composé de chercheurs (anthropologues, linguistes, ethnolinguistes, médiévistes, etc.), ainsi que de conteurs et d’autres catégories de professionnels (enseignants, éducateurs, thérapeutes, bibliothécaires, etc.) qui s’intéressent plus particulièrement aux contes populaires.

Importante en nombre de volumes, cette collection se caractérise par la variété et la complémentarité de documents permettant d’appréhender le domaine (recueils, études, actes de colloque, encyclopédies, outils typologiques, revues). Elle est également riche de la diversité des langues, nationales, régionales ou dialectales, dans lesquelles sont publiées études et recueils de contes, légendes et autres formes orales.

Une bibliothèque pour le chantier du Catalogue du conte populaire français

Par le nombre important de recueils du domaine francophone, ce fonds documentaire fournit l’essentiel du matériau bibliographique au chantier du Catalogue du conte populaire français conduit au LISST-Centre d’anthropologie sociale par Josiane Bru puis, à partir de 2014, par Bénédicte Bonnemason, ingénieure d’études à l’EHESS.

Initiée après la Seconde Guerre mondiale par le folkloriste Paul Delarue, auteur du premier volume paru en 1957, cette vaste entreprise de recensement et d’analyse des contes recueillis dans les différentes cultures de l’hexagone et les régions francophones d’outre-mer a été continuée dans le cadre du Musée national des arts et traditions populaires par Marie-Louise Tenèze, ethnologue au CNRS, qui réalisa les quatre volumes suivants. Le chantier a été confié en 1988 au Centre d’anthropologie des sociétés rurales de Toulouse, aujourd’hui devenu le Centre d’anthropologie sociale, une équipe du LISST de l’Université Toulouse Jean-Jaurès.

Comme la plupart des catalogues nationaux ou régionaux, le Catalogue des contes populaires français s’appuie sur la classification dite de Aarne et Thompson. Établie en 1910 par le folkloriste finnois Antti Aarne, cette typologie a été révisée, augmentée et publiée en 1928 en anglais par le folkloriste américain Stith Thompson sous le titre The Types of the Folktale : a Classification and Bibliography avant de faire l’objet d’une seconde révision en 1961. Référence internationale pour les études comparatives sur les contes populaires, cette classification a été révisée une troisième fois par Hans-Jörg Uther et publiée en 2004 sous le titre The Types of International Folktales par le même éditeur, l’Académie finlandaises des sciences, et dans la même collection des Folklore Fellows Communication.

Volumes parus :

  • 1957 : Tome 1 : Contes merveilleux (T. 300 à 366)
  • 1964 : Tome 2 : Contes merveilleux (T. 400 à 749)
  • 1976 : Tome 3 : Contes d’animaux (T. 1 à 299)
  • 1985 : Tome 4, vol. 1 : Contes religieux (T. 750 à 844)
  • 2000 : Tome 4, vol. 2 : Conte-nouvelles (T. 850 à 999)

 Volumes à paraître ou en préparation :

  • Conte merveilleux : supplément au catalogue de P. Delarue et de M.-L. Tenèze (T. 300 à 749) (à paraître)
  • Contes de l’ogre stupide ou du diable dupé (T. 1000 à 1199) (en préparation)

Contact

Informations pratiques