Bureau des soutenances de thèses et d'HDR : Claudine Raymond, Rossen Roussev - hdr@ehess.fr - 01 49 54 25 33

Conditions d'admission

Les candidats doivent être titulaires d'un diplôme de Doctorat ou justifier d'un diplôme, de travaux ou d'une expérience d'un niveau équivalent au doctorat. Ils doivent, en outre, pouvoir justifier d'une activité de recherche depuis la date d'obtention du doctorat.

Les demandes d'inscription ne peuvent être déposées au cours d'une même année universitaire qu’auprès d'un seul établissement. Les candidats ayant été déjà inscrits en vue de l'habilitation dans un autre établissement sont tenus de le signaler.

Pour encourager la diversité des parcours scientifiques, l’EHESS réserve la candidature au diplôme d’HDR aux candidats ayant soutenu leur thèse de doctorat en dehors de l’établissement. Les collègues qui ont soutenu leur thèse de doctorat à l’EHESS sont donc invités à présenter leur candidature au diplôme d’HDR dans un autre établissement. Par ailleurs, le garant ne peut en aucun cas être le directeur de la thèse de doctorat.

Les personnels relevant de l'EHESS ne peuvent y être candidats en vue de l'habilitation.

Les candidatures sont examinées par le Président de l’École qui statue sur proposition du Conseil scientifique siégeant en formation restreinte.

Pièces à fournir au service des HDR

Les différents travaux requis pour l'habilitation : un ou plusieurs ouvrages publiés ou dactylographiés, un dossier de travaux, une synthèse de l'activité scientifique du candidat permettant de faire apparaître son expérience dans l'animation d'une recherche. Selon les recommandations de la commission HDR issue du Conseil scientifique, ce mémoire de synthèse ne saurait être inférieur à cent pages et il doit comprendre une bibliographie des travaux du candidat.

  • Un curriculum vitae
  • Une lettre du candidat, adressée au président de l'École, demandant l'autorisation d'admission et de présentation des travaux en soutenance. Le candidat indiquera les raisons qui le conduisent à présenter sa demande à l’École.
  • Une lettre du garant à l'appui de cette candidature. Il est de coutume que cette lettre expose les qualités scientifiques du dossier et les motifs pour lesquels ce dossier peut être déposé à l'EHESS. Le garant doit être informé que cette lettre sera portée à la connaissance des membres du conseil scientifique.
  • La photocopie du diplôme de doctorat ainsi que du rapport de soutenance
  • La fiche de renseignements (demander le formulaire auprès du bureau des soutenances de thèses et d'HDR)
  • La copie d'un extrait d'acte de naissance ou de la carte nationale d'identité
  • Le cas échéant, des recommandations de personnalités compétentes dans le domaine de recherche concerné.

Toutes les pièces doivent être fournies en un seul exemplaire, le candidat se chargeant ultérieurement de communiquer un exemplaire de ses travaux et du document de synthèse à chacun des rapporteurs désignés et aux membres du jury. L'inscription donne lieu à perception des droits universitaires. Ne seront mis en évaluation que les manuscrits reliés.

Procédure

  1. Après vérification par le bureau des soutenances de thèses et d'HDR de la conformité administrative du dossier (doctorat ou pièces équivalentes, rapport de synthèse), le dossier complet est transmis à la vice-présidente en charge des enseignements et de la vie étudiante. Une note indicative contenant la liste complète des pièces du dossier et une indication succincte de son contenu (s'appuyant notamment sur la lettre du garant et des éléments du texte de synthèse) est préparée. Une appréciation de nature scientifique est portée - il peut arriver qu'un contact soit pris avec le garant du dossier pour vérifier ensemble l'opportunité scientifique du dépôt.
  2. Cette note ainsi que la lettre du garant sont présentées au conseil scientifique dans la séance la plus proche du dépôt de dossier. Sur la base de cette présentation, le conseil désigne un rapporteur choisi au sein de l'établissement. Celui-ci recevra, en même temps que la demande de rédaction du rapport, une note comprenant les recommandations relatives à la rédaction dudit rapport.
  3. A la séance suivante, le conseil scientifique prend connaissance du rapport sur le dossier d'habilitation qui lui est soumis et se prononce, par un vote, sur la recevabilité de la demande d'inscription. La décision est rapportée au bureau des soutenances qui enclenche (ou non) avec le garant et le candidat la procédure de soutenance. Sur proposition du garant, 2 rapporteurs externes et 1 rapporteur interne sont désignés (ce dernier peut être le garant).
  4. Après validation des rapporteurs par la vice-présidente en charge des enseignements et de la vie étudiante (par délégation su président de l’École), le jury est alors désigné et convoqué.

Composition du jury

Celui-ci, nommé par le Président de l'Ecole, est composé d'au moins cinq membres. La moitié du jury, au moins, doit être composée de professeurs ou assimilés. La moitié des membres du jury, au moins, doivent être extérieurs à l’École. La composition du jury doit permettre une représentation équilibrée des femmes et des hommes. Le jury désigne en son sein un président et deux rapporteurs, ces derniers devant être extérieurs à l’établissement.

La présentation des travaux est publique. Le candidat fait devant le jury un exposé sur l'ensemble de ses travaux, cet exposé donnant lieu à une discussion. Le jury procède à un examen de la valeur du candidat, évalue sa capacité à concevoir, diriger, animer et coordonner des activités de recherche et de valorisation et statue sur la délivrance de l'habilitation. Le président du jury, après avoir recueilli l'avis des membres du jury, établit un rapport contresigné par chacun des membres du jury et communiqué au candidat.

Il faut envisager un délai de quatre mois entre l'acceptation du dossier par le Conseil scientifique et sa présentation en soutenance, les trois rapporteurs disposant de deux mois au maximum pour remettre leur rapport qui autorise la réunion du jury. Compte tenu du temps requis pour qu'un dossier déposé soit traité par le Conseil scientifique (entre 1 et 2 mois), une procédure d'habilitation dure jusqu’à six mois, à partir du moment où le garant propose le candidat au Conseil scientifique. Les candidats ne peuvent se prévaloir des calendriers imposés pour l'inscription sur les listes de qualification pour obtenir des délais plus courts.