L’École des hautes études en sciences sociales s’inscrit dans les programmes de valorisation de la recherche existants et développe ses propres dispositifs pour mettre en relation les chercheurs en sciences humaines et sociales avec les acteurs sociaux et économiques. 

CIFRE

Depuis plus de 30 ans, le dispositif de Conventions industrielles de formation par la recherche (CIFRE) subventionne toute entreprise de droit français qui embauche un doctorant pour le placer au cœur d'une collaboration de recherche avec un laboratoire public. Les travaux aboutiront à la soutenance d'une thèse en trois ans. 

Les CIFRE sont intégralement financées par le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche qui en a confié la mise en œuvre à l'Association nationale de la recherche et de la technologie (ANRT).

 

Ouvroir de sciences sociales potentielles (Ouscipo)

Dispositif inédit, inspiré des legal clinics anglo-saxonnes, l’Ouvroir de sciences sociales potentielles (Ouscipo) de l’EHESS développe des partenariats de recherche entre ses étudiants et chercheurs et des acteurs de la société civile (associations, acteurs de l’économie sociale et solidaire, collectivités locales, syndicats, entreprises, particuliers, etc.).

 

Fondation France-Japon

La Fondation France-Japon de l’EHESS a pour mission de faciliter, d’encourager et de promouvoir les échanges intellectuels entre le Japon et la France. Les actions entreprises par la Fondation, avec l’ensemble de ses partenaires, publics et privés, japonais et français, participent au développement des recherches franco-japonaises.

 

Fonds de dotation

Le Fonds de dotation de l’EHESS est un espace de rencontre entre chercheurs et professionnels pour développer des synergies au service d'une plus forte implication des sciences sociales dans la société.

Ses missions principales consistent à lancer des projets collaboratifs avec le monde professionnel et public, à accroitre la visibilité de la recherche en sciences sociales de l'EHESS à travers des manifestations publiques, à créer et faciliter les contacts avec le monde socioprofessionnel pour ouvrir des nouveaux terrains et imaginer des projets innovants entre chercheurs et acteurs non-académiques, et à lever des fonds pour financer des aides aux étudiants de l’EHESS.