La présence de l’École des hautes études en sciences sociales à l’international répond à trois intentions : diffuser les travaux scientifiques de l’École auprès des grandes institutions internationales, se confronter à d’autres traditions scientifiques et assurer une veille scientifique sur les courants les plus novateurs.

Ouverture internationale

Pour les sciences humaines et sociales dont l’ouverture internationale s’est considérablement accrue ces dernières années, l’enjeu est de développer les recherches auprès et avec les scientifiques issus d’autres nations. Cette dernière dimension est au cœur de la réflexion pour une École qui a su développer un ensemble original de centres « d’aires culturelles » et dont 42 % des étudiants de master et 50 % des doctorants viennent de l’étranger

Accéder à la carte des terrains de recherche de l'EHESS

Échanges et mobilité

L’EHESS a mis en place depuis longtemps des pratiques propices aux échanges internationaux : invitations de courte durée permettant aux membres de l’École de faire intervenir leurs collègues étrangers dans leur séminaire, développement des cotutelles (309 par an en moyenne sur les cinq dernières années), encouragement à la mobilité des doctorants et des enseignants-chercheurs, développement de projets internationaux de formation ou de recherche et désormais financement de bourses destinées à des post-doctorants étrangers.

Par ailleurs, chaque année, l'EHESS reçoit entre 150 et 200 professeurs invités venus des quatre coins du monde. Ils sont accueillis dans les centres de recherche, où ils participent à leurs activités. Leur présence contribue grandement à la diversité de l'offre d'enseignement de l'École, chaque invité animant trois ou quatre séminaires pendant le mois de son séjour.

Le réseau des anciens étudiants étrangers

L’EHESS a su préserver les liens avec d’anciens étudiants étrangers devenus chercheurs reconnus dans leur pays d’origine et créer des liens de confiance avec des scientifiques de premier plan. Elle s’est attachée avec constance à préserver les relations individuelles, source première des échanges intellectuels, en les inscrivant dans une perspective de mutualisation et de continuité qui suppose une formalisation des relations.

Accéder à la carte de localisation des anciens étudiants de l'EHESS