Étudier à l’étranger

L’EHESS facilite la mobilité de ses étudiants de Master et de Doctorat au travers de deux types de dispositif avec des universités partenaires : le programme Erasmus + et les accords bilatéraux. Elle promeut, notamment le dispositif de la cotutelle internationale pour les doctorats.

Les recherches de Master et de doctorat entreprises à l’EHESS portent en partie sur des terrains étrangers. L’établissement développe ainsi une politique volontariste d’aide à la mobilité pour la recherche sur le terrain dès le niveau du Master : « aides aux terrains », aides « aires culturelles », aides à la professionnalisation dont le but est de permettre aux doctorants de participer à des colloques internationaux ou d’organiser des journées d’études, auxquels s’ajoutent des séjours d’étude et de recherche financés dans des universités partenaires.

 

Cursus internationaux

L'EHESS permet l'inscription dans différents cursus internationaux. Outre le Master Erasmus Mundus TEMA+, l'établissement propose plusieurs programmes de double-diplômes franco-allemands (avec l'Université Heidelberg, l'Université Goethe de Francfort et l'Université Humbolt), franco-russes (avec l'École des hautes études en sciences économiques), franco-italiens (avec l'Université Rome I) et franco-roumains (avec l'Université de Bucarest)

 

Accueil des étudiants internationaux

Plusieurs programmes permettent aux étudiants internationaux de venir étudier à l’EHESS. Ils peuvent s'inscrire dans un cursus national (Master/Doctorat), dans le cadre d'un échange (bilatéral/Erasmus+) ou encore dans le cadre d'un séjour de recherche doctorale.

L’EHESS a mis en place un programme d’accueil pour les étudiants exilés et participe au programme PAUSE. L’accueil de toutes les mobilités entrantes encadrées se fait avec le Pôle d’appui à la politique des relations internationales (Papri).

 

Conformément aux positions exprimées par l'EHESS, le Conseil d'administration du 28 juin 2019 a mis en place un dispositif expérimental, valable pour l'année 2019-2020, qui exonère les étudiantes et étudiants extracommunautaires des droits d'inscription différenciés. En pratique, les étudiants extracommunautaires s'acquittent, pour 2019-2020, des mêmes droits d'inscription que les étudiants français et communautaires.

En savoir plus sur les droits d'inscription en vigueur