Autorité et légitimité du chercheur

Entrée libre.

Quel que soit le domaine d'étude, la recherche scientifique mène dans le meilleur des cas à une connaissance exacte et approfondie à caractère universel et objectif de la chose étudiée. Le chercheur tente d'y accéder par principe et dans l'idée de contribuer au progrès de l'humanité sur les plans moral et technique. De quelles stratégies discursives et politiques, de quelles méthodes d'approche et fondements épistémologiques le chercheur se sert-il pour convaincre son auditoire de la pertinence de ses analyses et conclusions?

Présentation

Ces journées de réflexion s'adressent au public et aux chercheurs débutants et confirmés de toutes les disciplines et institutions confondues. Les conférences traiteront des pratiques d'autorisation et de légitimation actuelles du chercheur...

sur le terrain ou dans les institutions,
avec de nouvelles technologies et méthodes,
à l'ère de l'interdisciplinarité et du travail en équipe,
devant des objets d'étude inhabituels, au sein de disciplines récentes,
confronté au doute de l'objectivité en sciences exactes, humaines et sociales.

Les communications sont regroupées par thèmes, abordant les différentes facettes du questionnement par le témoignage des intervenants sur leurs pratiques et discours dans leur domaine et par des réflexions plus générales sur le paysage contemporain de la recherche. Une discussion ouverte entre auditoire et conférenciers est prévue après chaque demi-journée.

Programme

Jeudi 2 février 2006 - Journée I : Discours et pratiques du chercheur

Les mots et les choses

9h00 Introduction aux journées d’études
9h20 Huguette RIGOT, Régimes d’autorité et pratiques ordinaires de recherche en sciences humaines et sociales, Sciences de l’Information et de la Communication,Université Paris X - Nanterre
10h00 Yann CALBERAC, « Sur le terrain si j’y suis ». Autorité et légitimité des énoncés géographiques, Géographie, ENS Lettres et Sciences humaines, Lyon
10h 40 Pause
10h50 Madalina VARTEJANU-JOUBERT, Orient, histoire ancienne et autres disciplines, EHESS - Centre d’Etudes Juives, Paris
11h30 Discussion

Déjeuner

Postures de chercheur

13h20 Nathalie HEINICH, Pour une neutralité engagée, Sociologie de l’art, CNRS, Paris
14h00 Pierre HEBRARD, Quelle légitimité pour une connaissance critique dans une discipline nouvelle? Les sciences de la formation, Sciences de la formation, Université Paul Valéry Montpellier
14h 40 Pause

Terrains

14h50 Sandra DELACOURT, La légitimité de l’histoire de l’art face à la vérité de l’artiste-historien, Histoire de l’art, Université Paris I Panthéon-Sorbonne
15h30 Didier PLASSARD, Pratiques de recherche en études théâtrales, ou cinq difficultés pour établir la vérité, Etudes théâtrales, Université Rennes 2 - Haute Bretagne
16h10 Discussion et conclusion de la journée

Vendredi 3 février 2006 - Journée II : Objectif subjectif

Méthodes et légitimation

9h00 Cécile DUTEILLE, Le phénomène de la rencontre humaine. Les objets transversaux et leur légitimation en sciences humaines et sociales, Sociologie, Université Paul Valéry Montpellier
9h40 Séverine LEPAPE, De l’usage des statistiques en histoire, Histoire et civilisations, EHESS-GAHOM, Paris
10h 20 Pause
10h30 Alberto MOLINA, Légitimité des sciences: archéologie d’une fausse évidence, Philosophie des sciences, Université Paris I Panthéon-Sorbonne
11h10 Discussion

Déjeuner

Le singulier et le pluriel

13h30 Evelyne RIBERT, La modestie comme ressort de l’autorité, EHESS-CETSAH, Paris
14h10 Thomas ARCISZEWSKI, L’objet social et les niveaux de preuves, Psychologie sociale, Université Paris 5
14h 50 Pause
15h00 Brigitte OUVRY-VIAL, Conditions de possibilité d’une autorité : le cas du groupe GEST, Lettres modernes, Université Paris 7 Jussieu
15h40 Discussion et conclusion de la journée

Samedi 4 février 2006 - Journée III : profession chercheur

Interdisciplinarité et institutions

9h00 Maude HATANO, La référence à l’interdisciplinarité dans les descriptions des activités de recherche : quelles stratégies d’action ?, Sciences de l’éducation, CNAM, Paris
9h40 Pierre HEBERT, Réflexion sur l’effet structurant des politiques de la recherche universitaire en sciences humaines, au Québec, Lettres et communications, Université de Sherbrooke, Canada
10h 20 Pause
10h30 Dominique BESSIERES, La professionnalisation: nouveau vecteur de légitimité du chercheur ?, Sociologie, Université de Reims Champagne-Ardenne
11h10 Discussion

Déjeuner

Figures d’autorité : représentations d’hier et d’aujourd’hui

13h00 Christine PLASSE-BOUTEYRE, Ecritures autobiographiques et représentations sociales du chercheur, Sociologie, Université Lumière-Lyon 2, Université Catholique de Lyon
13h40 Christine DETREZ, Anne SIMON, Représentations du féminin : entre sociologie et littérature, Sociologie, ENS Lettres et Sciences humaines, Lyon, Lettres modernes, CNRS
14h10 Discussion et conclusion des journées d’études.


Salle Vasari, INHA
2 rue Vivienne 75002 Paris
9h-17h
Entrée libre

Contact:
info@professionchercheur.org

Informations pratiques

Date(s)
  • Jeudi 2 février 2006 - 09:00
Lieu(x)
  • Salle Vasari (INHA) - 9h-17, 2 rue Vivienne, 75002 Paris,