Circulation et industrialisation des matières médicales traditionnelles

L’artémisinine, un médicament anti-malaria

Le 5 octobre 2015, le prix Nobel de physiologie ou de médecine était attribué à trois chercheurs, l’Irlandais William C. Campbell, le Japonais Omura Satoshi et la Chinoise Tu Youyou 屠呦呦. Les trois lauréats ont été récompensés pour avoir développé de nouvelles thérapies contre des maladies parasitaires, les deux premiers contre des filarioses et la troisième contre le paludisme. Les recherches de Tu Youyou sur les traitements du paludisme l’ont conduite à isoler au début des années 1970 l’artémisinine (qinghaosu 青蒿素), un principe actif d’une grande efficacité contre les espèces de Plasmodium, parasites responsables de la malaria. L’artémisinine est la substance active d’une armoise, Artemisia annua, employée depuis longtemps par la médecine chinoise. Depuis lors, l’artémisinine est l’un des médicaments les plus importants pour lutter contre la malaria, en particulier en Afrique. Les intervenants se proposent lors de la journée d’étude d’aborder aussi bien l’histoire de l’artémisinine et des travaux de Tu Youyou que l’utilisation actuelle du produit et les enjeux géopolitiques liés à son développement et à sa circulation.

Intervenants

  • Frédéric Obringer (CCJ)
  • Jean-Paul Gaudillière (Cermes3)
  • Sylvie Michel (UMR 8638, COMETE, Faculté de Pharmacie)
  • Kelley Sams (Norbert Elias Center/ EHESS Marseille)
  • Annick Guénel (CNRS, CASE)

Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Informations pratiques

Date(s)
  • Mardi 24 mai 2016 - 10:30 - 17:00
Lieu(x)
  • EHESS (salle 681) - 190-198, avenue de France 75013 Paris
Contact(s)
  • obringer@ehess.fr
  • catherine.jami@ehess.fr
À télécharger