Islamophobie, droit et mobilisations. Une comparaison France-Belgique-Canada

L’islamophobie est un processus complexe d’altérisation qui s’appuie sur le signe de l’appartenance réelle ou présumée à la religion musulmane. Par altérisation ou racialisation, est pointé le fait de réduire les intentions, l’agir social et les perceptions des musulmans réels ou présumés, à un agir religieux essentialisé. Cela conduit à effacer ou à atrophier la pluralité, la fragmentation et la complexité sociales, économiques, identitaires, théologiques, ou politique de ce groupe. L’islamophobie est un phénomène sociopolitique qui a peu à voir avec la critique argumentée des religions, de leurs dogmes et de leurs institutions, qui est tout à fait légitime. L’islamophobie comme phénomène se manifeste de différentes manières qu’il s’agisse des discriminations, des violences physiques ou verbales, ou à travers des discours de stigmatisation collective ou par la voie administrative ou réglementaire. Pour des raisons et des histoires différentes mais dialectiques, l’islamophobie prend de l’ampleur en France, en Belgique et au Canada, pays pour lesquels nous porterons un intérêt singulier durant cette journée. Celle-ci est conçue comme un espace d’échanges entre chercheurs, professionnels du droit et militants. Son objectif est d’analyser et de comparer les stratégies de mobilisation du droit dans la lutte contre l’islamophobie dans ces trois espaces sociopolitiques.

Programme

  • 9h30 - Mot d’accueil de Nacira Guénif-Souilamas (Professeure de sociologie à l’Université Paris-8, Vice-Présidente de l’Institut des Cultures d’Islam).
  • 9h40 - Liora Israël (Sociologue, Maitresse de conférence à l’EHESS, membre du Centre Maurice Halbwachs, coordinatrice du projet "Droit, mobilisations, discriminations" dans le cadre du programme Emergence).
  • 9h50 - Introduction, Marwan Mohammed (Sociologue, CNRS, Centre Maurice Halbwachs).
  • 10h - Régulations politique et juridique du pluralisme religieux et de la lutte contre le racisme et les discriminations

Discutant : Abdellali El Hajjat (Maître de conférences en science politique, Université Paris-Ouest Nanterre).

Anne-Sophie Lamine (Professeure de sociologie à l’Université de Strasbourg), Valérie Amiraux (Professeure de sociologie à l’Université de Montréal, Titulaire de la Chaire de recherche en étude du pluralisme religieux, Canada), Nadia Fadil (Sociologue et anthropologue à la KU Leuven, Belgique).

  • 12h - Déjeuner libre
  • 13h30 - Face aux discriminations islamophobes quelles stratégies juridiques ? Le point de vue des juristes.

Discutant : Vincent-Arnaud Chappe (Sociologue, CNRS, Centre de Sociologie de l’Innovation).

Coline Bellefleur (Avocate chez TBPK et préside de la section Québécoise de l’Association Canadienne des Avocats Musulmans), Inès Wouters (Avocate au Barreau de Bruxelles, membre de l’association Legisquadra), Lila Charef (Responsable du pôle juridique du Collectif contre l’Islamophobie en France).

  • 15h30 - Pause
  • 15h40 - Au-delà du droit, quelles mobilisations politiques ?

Discutante : Maryam Kolly (Sociologue, Université Saint-Louis, Bruxelles).

Haroun Bouazzi (Association des musulmans et des arabes pour la laïcité au Québec), Hajib Hajjaji (Collectif contre l’islamophobie en Belgique), Marwan Muhammad (Collectif contre l’islamophobie en France).

  • 17h40 - Conclusion générale. Jocelyne Dakhlia, historienne, Directrice d’études à l’EHESS

Inscription obligatoire par mail : droit.islamophobie@gmail.com

Informations pratiques

Date(s)
  • Mercredi 25 mai 2016 - 09:30 - 18:00
Lieu(x)
  • L’Institut des cultures d’Islam de la Goutte d’Or (salle Maïmouna) - 56, rue Stephenson 75018 Paris
À consulter