Penser l'intersectionnalité dans l'espace public

« Penser l'intersectionnalité dans l'espace public »

18 Octobre 2019 -  9h30–18h

CNRS Pouchet – 59-61 Rue Pouchet, 75017 Paris  

 

Préprogramme

9h30-9h45 : Accueil

9h45-10h : Introduction de la journée par les organisateurs∙trices, Victor Albert Blanco, Sarah Barnier (CEMS-EHESS- ICM)

10h-12h30 : Les effets des dispositifs sur les acteurs∙trices : assignations, discriminations, criminalisations dans l’espace public. (Discutant.e : à confirmer)

  • Alice Lancien (Université Paris Nanterre, Universitat autónoma de Barcelona) : Usages « positifs » et « négatifs » des espaces publics sur une place dans le 18ème arrondissement de Paris : dispositifs de gestion urbaine et pratiques spatiales des jeunes de classes populaires racisés.
  • Yahya Al-Abdullah (EHESS), Henry Shah (Vivier de Recherche-Action Collaboratif (Saint-Denis), Sargent Shriver National Center on Poverty Law (Chicago)) : Roms méritants ou tsiganes sournois : Les Roms roumains, les Doms syriens, et la racialisation quotidienne aux marges françaises.
  • Sarah Bourcier (EHESS) : La pratique du « pipi-sauvage » dans l’espace public parisien, entre représentations, assignations et gestion des pouvoirs publics.
  • Marylène Lieber (Université de Genève) : Violences envers les femmes, espaces urbains et politiques de la différence

 

12h30-14h00 : Pause déjeuner

 

14h00-15h30 : L’intersectionnalité sur le terrain : défis et difficultés. Discutante : Artemisa Flores Espínola (CRESPPA – CSU)

  • Alexandre Donnen (Université Libre de Bruxelles) : Espaces urbains et intersectionnalité : la place Fontainas au prisme de la notion de frontière.
  • Mohammed Sharqawi (IRIS-EHESS – CERAPS- Université de Lille) : Enquête réflexive : entre le parcours migratoire du chercheur et celui de ses enquêtés.

 

16h-17h00 : Visibilité, invisibilité et jeux de résistances : négociations quotidiennes par les acteurs. Discutante : Salima Amari (Université de Lausanne- Cresppa/GTM)

  • Natacha Gourland (UPE-ENS, Lyon Lab'Urba) : "Tracer" sa place à Paris et à Montréal : le parkour comme pratique urbaine au croisement des enjeux intersectionnels.
  • Sarah Jean-Jacques (ICT- Université Paris-Diderot-Géographie Cités- Université Paris Panthéon-Sorbonne) : Les lesbiennes dans l’espace public à Paris : entre quête de visibilité et stratégies d’invisibilisation.
  • Sarah Barnier (CEMS-EHESS, ICM) : Saisir l'intersectionnalité en situation : une étude de cas dans un quartier d'Algésiras, Espagne.

 

17h00-18h : "Intersectionnalité et espace public : défis et enjeux pour l'analyse ?" : discussion collective et conclusion de la journée

Sociologie et sciences politiques

Informations pratiques

Date(s)
  • Vendredi 18 octobre 2019 - 09:30 - 18:00
Lieu(x)
  • CNRS Pouchet – 59-61 Rue Pouchet, 75017 Paris
Contact(s)
  • sarah.barnier@ehess.fr
À télécharger