Penser la technique et le care en obstétrique

Dialogues avec les acteur.ices du terrain

« Penser la technique et le care en obstétrique : dialogues avec les acteur.ices du terrain »

Journée d’étude ANR HYPMEDPRO, le 25 juin 2019, à l'EHESS, 105 Bd Raspail 75006 Paris

 

Programme

14h-14h15 : Accueil et mot de bienvenue (Sezin Topçu et Chiara Quagliariello)

  • 14h-14h15 : Accueil et mot de bienvenue (Sezin Topçu et Chiara Quagliariello)
  • 14h15-14h30 : Introduction (Sezin Topçu et Chiara Quagliariello)
  • 14h30-16h : Table ronde 1 – « L’accouchement hospitalier et gestion de douleur à géographie variable »

Cette table ronde a pour objectif d’examiner la grande variété des modèles d'accompagnement à la naissance hospitalière dans plusieurs contextes nationaux, ceux-ci situés respectivement au Nord et au Sud. Á partir des résultats des recherches menées dans le cadre du projet ANR HYPMEDPRO (Turquie, Italie, Sénégal, Brésil, Québec, France), il s’agira en particulier de mettre l’accent sur la pluralité des représentations de ce qu’est un accouchement médicalisé vs. naturel, réussi vs. raté, émancipateur vs. violent. Il s’agira également de discuter de la place devenue centrale de la technique ou de la geste technicienne dans la plupart des contextes nationaux, parallèlement au renforcement des exigences de sécurité. Nous réfléchirons enfin à la manière dont l’enseignement de ce qu’est l’accouchement comme processus ou événement (médical) a évolué au cours du temps, au fur et à mesure de la technologisation des salles de naissance.

avec :

⇒ Sezin Topçu, ANR Hypmedpro-CEMS/CNRS, « De l’excès de la péridurale à l’excès de la césarienne : accoucher dans un pays ‘émergent’ »

⇒ Chiara Quagliariello, ANR Hypmedpro-CEMS, « Qu’est-ce qu’accoucher au Sénégal et en Italie ? »

⇒ Lola Mirouse, ANR Hypmedpro-CEMS, « Accoucher dans une maternité alternative française »

  Autre intervenant.e à préciser

16h-16h30 : Pause café

16h30-18h : Table ronde 2 – « Une juste médicalisation ? Penser la péridurale en France »

Technologie miracle ou choix douloureux ? Révolution technologique ou instrument d’optimisation du travail des équipes soignantes? Source d’émancipation pour les femmes ou outil de contrôle du corps maternel ? Quels sont les imaginaires, représentations, et fonctions de la péridurale en France dans ce premier quart du 21ème siècle ? Peut-on encore la choisir ? Comment et sous quelles conditions ? De quelles manières la péridurale a-t-elle transformé et transforme les rapports des professionnel.les de la santé à leur métier, et les rapports des femmes à leur expérience d’accouchement ? On réfléchira à ces questions depuis l’expérience directe des praticien.nes et des usager.es afin de mieux saisir les apports et limites de ce produit obstétrical normalisé. On discutera également des alternatives envisageables et/ou déjà à l’oeuvre.

avec :

⇒ Michèle Rivière, Directrice de l’Ecole des sages-femmes Baudelocque et Saint-Antoine

⇒ Anna Roy, Sage-femme aux Bluets et écrivaine

⇒  Madeleine Akrich, Sociologue, Directrice de recherche, Ecole des Mines, aussi membre du CIANE

⇒ Mariane Niosi, Co-présidence du CALM / Adrian Gantois, Président du Collège des Sages-femmes

18h-19h30 : Table ronde 3 – « Du care à la violence ? Retours du terrain ».

Quand on parle de violence en matière d’accouchement, de quoi parle-t-on au juste ? De quelle manière le contenu de cette catégorie change-t-il, selon qu’on aborde le problème du point de vue des soignant.es ou des soigné.es, selon qu’on l’analyse depuis un lieu de naissance hautement médicalisé vs. un lieu précaire ou sous-équipé, ou selon qu’on l’approche dans une perspective plus générale de rapports de domination genrée, ethnique, ou raciale ? Dans quelle mesure les dénonciations actuelles autour de violences obstétricales permettent ou non de faire avancer la cause en matière d’amélioration des soins d’obstétrique ? Quelles autres catégories, outils et mesures sont à envisager pour renouer le dialogue entre soignant.es et soigné.es, pour refaire, somme toute, de l’accouchement ‘le plus beau métier au monde’ ? On abordera ces questions dans une perspective pluraliste, tout en portant une attention particulière à la complexité des enjeux qui régissent le terrain.

avec :

⇒  Marjorie Roux, Représentante de l’Association de doulas de France

⇒  Aurélie Racioppi, Sage-femme et doctorante en sociologie à l’Université Paris VII

⇒ Yann Sellier, Professeur à l’Ecole Foch et cadre de salle de naissance à Necker

⇒ Amandine Macias, Etudiante-sage-femme menant un travail de fin d’année sur la violence obstétricale en France

19h30-20h : Conclusion (Sezin Topçu et Chiara Quagliariello)

Sociologie et sciences politiques

Informations pratiques

Date(s)
  • Mardi 25 juin 2019 - 14:00 - 20:00
Lieu(x)
  • EHESS – Amphithéâtre François Furet, 105 Bd Raspail 75006 Paris
Contact(s)
  • chiara.quagliariello@ehess.fr
  • sezin.topcu@ehess.fr