Les recensements au Brésil : perspectives historiques et défis actuels (1920-2020)

Changement de lieu : 54, bd Raspail 75006 Paris
Mardi 28 janvier :
- 9h à 13h : Salle 15 au niveau -1
- 14h à 17h30 : Salle B2-04 au 2e étage

Outils essentiels pour les actions de l’Etat brésilien et pour leur évaluation, les recensements reflètent les processus de conception et de consolidation des politiques économiques, territoriales et sociales du pays. Depuis les premières décennies du XXe siècle, ils ont contribué à la création de modèles de croissance, quantifié la concentration des richesses, et fourni des données fiables pour les débats sur le combat à la pauvreté. Ils ont également contribué à forger le mythe d’une nation sans divisions et sans conflits raciaux ; depuis les années 1990, ils ont constitué un élément essentiel des mouvements de démocratisation de la société brésilienne, donnant aux minorités plus de visibilité et des nouveaux moyens pour les mobilisations. En 2020 aura lieu le treizième recensement national, et le neuvième sous la coordination de l’Instituto Brasileiro de Geografia e Estatística – IBGE. Il s'agit également de l’année du centenaire du premier grand recensement de la République brésilienne, et l’un des plus importants à la fois en termes techniques qu’en ce qui concerne son contexte politique et culturel.

Réalisé en 1920, il fut publié et diffusé dans le cadre de l’exposition universelle de 1922, organisée par l’Etat en commémoration d’un autre centenaire, celui de l'Indépendance du Brésil. Alors que ce recensement fut innovant à plusieurs égards (le premier à inclure le censo industriel et agricole), et qu’il a augmenté de manière significative le nombre de questions analysées, celui qui se profile pour 2020 sera soumis non seulement à des coupes budgétaires, mais à une diminution et à une simplification des variables pour mesurer les inégalités.

Ce colloque a pour but de discuter l’évolution des principales catégories démographiques, économiques et géographiques utilisées au cours d’un siècle de recensements.
 

Programme

9h30 – Introduction par Alexandre Camargo, Claudia Damasceno et Hervé Théry

10h – Alexandre Camargo (IUPERJ/UCAM)
Le recensement de 1920 et la construction statistique de l’inégalité en tant que fait social

10h30 – Eustaquio Reis (IPEA – Instituto de Pesquisas Economicas Aplicadas, Rio de Janeiro)
Le recensement de 1920 : le premier portrait économique du Brésil

11h – Alessandra Traldi Simoni (Université Estadual de Campinas-Unicamp)
De l´invisibilité à la participation : la production de données sur les peuples indigènes dans les recensements nationaux

11h30 – Discussion, introduite par Laurent Vidal (Univ La Rochelle/CRBC) et Maria Isabel Chrisostomo (Univ. Fédérale de Viçosa)

12h15-13h45 pause déjeuner

14h – Hervé Théry (CNRS)
Un siècle et demi de recensements au Brésil, une vision cartographique

14h30 – André Rodrigues Nagy (Fondation SEADE, São Paulo)
2020, quelles comparaisons ?

15h – Neli de Mello-Théry (Université de São Paulo)
Recensements, environnement et développement durable

15h30 -16h pause

16h – Cathy Chatel (I.R, Université de Paris/, Cessma), François Moriconi (DR, CNRS, Université de Paris/LIED), Maria Encarnação Beltrão Sposito (Professeur, UNESP)
Géographie, agglomérations urbaines et statistique à travers le recensement de 2010 : un mariage capricieux

16h30 – Discussion finale, introduite par Laurent Vidal (Univ La Rochelle/CRBC) et Maria Isabel Chrisostomo (Univ. Fédérale de Viçosa)

Informations pratiques

Date(s)
  • Mardi 28 janvier 2020 - 09:00 - 17:30
Lieu(x)
  • EHESS, 54, bd Raspail 75006 Paris - 9h à 13h : Salle 15 au niveau -1 - 14h à 17h30 : Salle B2-04 au 2e étage
À consulter