Savoirs du théâtre. Histoire d'un dispositif

"Savoirs du théâtre. Histoire d'un dispositif", journée d'étude organisée par Frédérique Aït-Touati (CRAL, EHESS/CNRS) et Alexeï Evstratov (Dahlem Humanities Center, Freie Universität Berlin).

Le théâtre s’affirme depuis longtemps comme un lieu privilégié d’observation et d’étude de la vie : vie sociale avant tout, lorsqu’il s’agit des spectacles dramatiques et de la métaphore théâtrale qu’on a convoqués pour expliquer le monde social, mais aussi vie sensible. Nous aborderons les types de savoirs (sociaux, anatomiques, politiques) produits par le théâtre, afin de penser celui-ci comme laboratoire. Le but de cette journée d’études sera de nous interroger sur les capacités exploratoires et heuristiques du dispositif théâtral. Quel observatoire particulier la scène et la salle constituent-elles ? La journée accueillera des interventions dans toutes les disciplines qui étudient la production des savoirs dans et par le théâtre dans l’histoire, des performance studies à l’histoire de l’architecture, de l’histoire du théâtre à la philosophie. Il s’agira de faire apparaître les problématiques communes s’articulant autour et à partir de la notion d’expérience, de test, ou bien d’épreuve, proposée ici comme point de départ à la réflexion théorique et à la reconstitution historique.

Le théâtre se présente comme un laboratoire où la séparation entre la nature et la société à la fois se cristallise et se gomme au sein de l’illusion soutenue par le dispositif artistique. L’histoire de ce dispositif, entendu dans le sens de Foucault, est en effet indissolublement liée à l’histoire de l’observation, scientifique et morale, du vivant, les théâtres anatomiques témoignant de cette fonction particulière, et première, du bâtiment théâtral. Le spectacle dramatique, dès ses premières théorisations chez Aristote, se structure autour de l’imitation du vivant dans sa version socialement située. Du côté de la salle, les spectacles offrent une possibilité d’observation d’une société ou d’autres groupes imaginés (dont le « peuple » ou la « nation »), exposées devant l’œil du monarque ou du public souverain.

La journée d’étude a pour objectif d’explorer les aspects du théâtre qui ont été désignés dans la théorie et mobilisés dans les pratiques ordinaires et savantes pour la production de connaissance. Il s’agit de croiser deux programmes de recherche et deux grandes problématiques : d’une part, nous explorerons la portée cognitive du dispositif théâtral, y compris en dehors de la salle de spectacle, d’autre part, nous proposons d’envisager les effets de l’expérience théâtrale historiquement et socialement située sur la fabrication du savoir, notamment du savoir social, mais aussi technique et scientifique.

PROGRAMME

9h15 - Accueil  

9h30 - Introduction de la matinée

Théâtre et laboratoire : remarques sur quelques dispositifs heuristiques

(Frédérique Aït-Touati)

9h45-11h00 - Session 1 : le théâtre comme dispositif des subjectivités - Répondant : Rafael Mandressi

La scène classique comme dispositif heuristique d'une subjectivité politique

(Marius Muller)

Des effets du dispositif bifrontal et de ses spectateurs sur la représentation

(Emmanuel Cohen)

11h15-12h30 - Session 2 : la pensée du théâtre - Répondante : Aline Wiame

Idéologie, symptôme, théâtre

(Diane Scott)

La « pensée-théâtre » comme lieu de production d’une pensée propre au théâtre. La dramaturgie de l’épreuve

(Flore Garcin-Marrou)

14h00 - Introduction de l’après-midi 

Spectateur en état de paralysie : une théorie de l’inaction

(Alexeï Evstratov)

14h15-16h00 - Session 3 : publics et politiques - Répondant : Logan Connors 

Les publics de théâtre à Paris au XVIIIe siècle : des amateurs aux voleurs de spectacles

(Léa Renucci)

Surveiller et interpréter le théâtre en l’an II de la République

(Guillaume Cot)

16h15-17h30 - Session 4 : le théâtre en prison - Répondante : Chloé Branders

Quels publics pour les théâtres du Goulag ? Comment vivaient-ils les spectacles ?

(Judith Depaule)

« Le théâtre carcéral » : le dispositif théâtral comme instrument heuristique dans l’analyse de l’expérience interactionnelle en prison

(Alexia Stathopoulos)

17h30-18h - Table ronde

avec Chloé Branders, Logan Connors, Rafael Madressi, Aline Wiame et Aurélie Mouton Rezzouk

Philosophie psychologie arts et langage Savoirs, Théâtre

Informations pratiques

Chercheur(s):
Frederique Ait-Touati
Date(s)
  • Vendredi 23 juin 2017 - 09:15 - 18:00
Lieu(x)
  • EHESS (Salle 2) - 105 bd Raspail 75006 Paris
À télécharger