Vers une histoire transnationale des études turques (XVIIIe - XXe siècle)

L’histoire des études turques a été largement négligée. Les travaux existants revêtent pour la plupart une tonalité bio-bibliographique (voire hagiographique) centrée sur « la‑vie-et-l’œuvre » de tel ou tel individu. En outre, menés pays par pays, ces études négligent le poids des circulations internationales. Notre projet est donc d’écrire une histoire sociale et transnationale des études turques, c’est-à-dire de penser les héritages multiples qui ont contribué à l’autonomisation intellectuelle et institutionnelle de la turcologie.

Axes de réflexion

  • Qu’est-ce que la turcologie ? Quand apparaît-elle ? Diffère-t-elle des « études turques » ? De quels « Turcs » traite-t-elle ? Comment s’articule-t-elle à l’histoire de l’orientalisme ? à celle des humanités en général ? à celle des sciences sociales ?
  • Qui « fait » les études turques ? D’où viennent les turcologues ? Comment devient-on turcologue ? Qui sont les subalternes de la turcologie ? Qui sont les acteurs non-universitaires ? les étudiants ? Quels sont les réseaux  de la turcologie ?
  • Quel est le rôle social du turcologue (renseignement, armée, diplomatie, expertises diverses) ? Quels sont les usages politiques de la turcologie ? Quels sont les liens entre l’histoire de la turcologie et celle du nationalisme turc ? de la colonisation ? des migrations internationales ? Existe-t-il une turcologie de guerre ?

 

Informations pratiques

Chercheur(s):
Emmanuel Szurek
Date(s)
  • Jeudi 18 février 2016 - 09:00 - Vendredi 19 février 2016 - 18:00
Lieu(x)
  • Institut français d’études anatoliennes, Palais de France - Nur-i Ziya Sokak, 10 P.K.54 TR-34433 Beyoğlu Istanbul (Turquie)