Master - Études politiques

  • Responsables pédagogiques : Yohann Aucante et Luc Foisneau

 
Objectifs de la mention

La formation "Études Politiques" se propose d’offrir un cadre d’enseignement et l’initiation à la recherche aux étudiants qui s’intéressent aux questions du politique. Parce que le politique n’est pas entendu comme un secteur spécialisé, mais comme la forme même et le principe générateur de la vie commune, on entend ouvrir les étudiants aux perspectives croisées de la philosophie politique, de l’histoire politique, de la sociologie politique et du droit public, tout en les aidant à mesurer l’importance des aires culturelles.

L’étudiant-chercheur sera ainsi confronté aux questions de la philosophie politique, aux problèmes posés par l’histoire et la sociologie de l’État et de l’administration, à l’histoire politique des XIXe et XXe siècles, à la sociologie des inégalités. Ces questions seront réfractées selon les grandes aires culturelles du monde.

 

INSCRIPTIONS 2019-2020

Dès lors que le.la candidat.e obtient l’accord d’un.e tuteur.trice*, la candidature est à saisir sur l’interface E-Candidat de l’EHESS, sur le lien suivant à partir du 15 mai 2019, jusqu'au 25 septembre 2019 : https://www.ehess.fr/fr/admissions-inscriptions

Les réponses interviendront au fil de l’eau, suivant l’examen des dossiers.

*Pour obtenir l’accord d’un.e tuteur.trice, le.la candidat.e doit contacter directement l’enseignant.e concerné.e en lui envoyant un pré-dossier (CV, lettre de motivation, projet de recherche de 2 à 5 pages pour le M1/de 5 à 7 pages pour le M2) sur sa messagerie institutionnelle (prénom.nom@ehess.fr) et lui faire signer le formulaire de demande d'encadrement (à télécharger dans la barre d'info à droite) qui sera une pièce constitutive du dossier de candidature.

 

/!\FERMETURE DU BUREAU DE LA MENTION DU 19/07 au 25/08/!\

 

Événements

Lundi 24 juin 2019 - Vendredi 28 juin 2019

Les politiques de l’Intelligence artificielle

Le séminaire doctoral a pour objet l’étude de la gouvernance algorithmique comme nouvel enjeu politique, social et juridique auquel sont confrontées les démocraties libérales aussi bien à l’intérieur de leurs frontières qu’au niveau international. La gouvernance renvoie à l’idée d’une régulation qui ne s’appuie pas seulement sur les moyens classiques du gouvernement, mais sur un...

Vendredi 15 mars 2019

Progresser ?

Peut-on dire que l’humanité progresse ? Cette question, qui sous-tend de nombreux débats en sciences sociales, semble aujourd’hui susciter un certain scepticisme. Penser le progrès, qu’il soit technique, juridique, scientifique ou humain, ne relève plus de l’évidence : certains remettent en cause les idéaux des Lumières, d’autres observent que notre époque est une époque de...