Éditeur:
Collection:
Romans, Essais, Poésie, Documents
Date de parution:
mai, 2016
Type de norme: 
ISBN 13
Numéro: 
978-2-251-44570-0

Clés des songes et sciences des rêves

De l’Antiquité à Freud

Au cours de l'histoire occidentale, les clés des songes se sont proposées d'apprendre à interpréter certains rêves en leur donnant un sens prémonitoire. Ce livre, traitant de l’Antiquité jusqu’à Freud, s’intéresse à un genre d’écrit qui revendique l’héritage de l’art d’interpréter les songes (ou onirocritique). Résolument historique et faisant appel à des spécialistes reconnus de chaque période étudiée, il suit, selon un fil chronologique, le genre des clés des songes, genre très lu et très prisé à différentes époques, sur lequel il n’y a pas eu, jusqu’à présent, de travaux d’ampleur. Les différents chapitres explorent le style et la forme, en même temps que les usages médicaux, pratiques, prophétiques, ésotériques, religieux, personnels, ludiques, qu’ont pu avoir les clés des songes. À travers ce parcours, se dessine l’histoire d’une tradition et d’une mémoire qui se sont transmises, sédimentées et transformées, mais aussi celle d’un infléchissement de longue durée, plus ancien que ce que l’on pourrait croire. L’idée que certains rêves puissent être signes et causes de l’avenir s’est en effet déplacée aux marges de la science légitime et les clés des songes ont été rejetées dans le domaine du populaire et du superstitieux. Mais l’onirocritique a été, au même moment, partiellement réhabilitée par Freud, qui a voulu développer une nouvelle pratique et un nouveau savoir redonnant sens à toutes les visions et voix nocturnes et non plus à quelques-unes, en fonction du passé et non de l’avenir du rêveur.

Jacqueline Carroy et Juliette Lancel (Centre Alexandre Koyré : EHESS, CNRS et MNHN) travaillent ensemble et ont publié sur l’histoire des rêves au XIXe siècle et à l’époque classique.