Éditeur:
Date de parution:
octobre, 2016
Type de norme: 
ISBN 13

Le sentiment de soi

Histoire de la perception du corps (XVIe-XXe siècle)

Yoga, méditation et autres techniques de bien-être : l’idée est aujourd’hui largement répandue que nous pouvons agir sur notre humeur et nos états d’âme par un travail sur le corps. Or cette idée a une histoire que Georges Vigarello révèle ici, proposant un parcours fascinant à travers l’histoire des représentations de l’intime.

Il montre comment, à part des Lumières, le corps en est venu à coïncider avec le moi, auparavant circonscrit à la pensée et à l’esprit. Cette conscience inédite s’exprime dans la notion nouvelle de sentiment de l’existence. Une conscience interrogée tout au long du XIXe siècle à travers le rêve, la folie, les effets de drogues, et qui devient, à partir du XXe siècle – de la relaxation aux exercices de prise de conscience, de la détente à l’étourdissement –, lieu de vertige autant que d’exploration de l’intime.

Pour cette édition, l’auteur a ajouté un texte inédit sur la sensibilité aujourd’hui.

Georges Vigarello est directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales. Il a publié au Seuil de nombreux ouvrages et dirigé avec Alain Corbin et Jean-Jacques Courtine une Histoire du corps (2005-2006), une Histoire de la virilité (2011) et une Histoire des émotions (2016-2017). Parmi ses derniers titres : Les Métamorphoses du gras (2010) et La Silhouette du XVIIIe siècle à nos jours (2012).