Paris-Jourdan sciences économiques - PSE

L’UMR Paris-jourdan Sciences Economiques (PSE) est le fruit d’un long processus de regroupement de plusieurs laboratoires parisiens de recherche en économie.

 

Son histoire est donc avant tout celle des équipes qui l’ont progressivement constituée. Elle reflète également l’engagement des établissements d’enseignement supérieur et des organismes de recherche qui en sont les tutelles dans la constitution d’un pôle commun de recherche et d’enseignement en économie à ambition internationale.

En 1967 et 1968 sont créés le CEREPI et le CEPREMAP. L’équipe du CEREPI rejoindra celle du DELTA en 1994 ; quant aux 2 unités de recherche du CEPREMAP, elles participeront à la création de PSE en 2005.

En 1977 et 1978 sont créés le Laboratoire d’Economie Politique (LEP) à l’Ecole normale supérieure (ENS), et le Centre d’Economie Quantitative et Comparative (CEQC) à l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS). Ces 2 unités fusionneront en 1988 pour donner création au DELTA, fusion encouragée et accompagnée par le CNRS.

En 1982, c’est l’Ecole Nationale des Ponts et Chaussées, toujours avec le CNRS, qui se dote d’un laboratoire d’économie, le CERAS.

Ce sont donc trois établissements d’enseignement supérieur : l’EHESS, l’ENPC, et l’ENS, qui décident en 2005 de regrouper leurs enseignants et chercheurs en économie, pour créer PSE - UMR8545. L’unité bénéficie également dès sa création de la venue des chercheurs du CEPREMAP, et la fusion avec le Laboratoire d’Economie Appliquée (LEA) en 2010 achève le processus de croissance : l’Unité bénéficie ainsi du soutien d’une cinquième tutelle, l’INRA.

Par ailleurs, un autre chapitre s’ouvre avec le lancement, en 2007, de l’Ecole d’Economie de Paris. PSE est l’une des 3 UMR constitutives de la Fondation de Coopération Scientifique « Ecole d’Economie de Paris », dont la création manifeste l’engagement renouvelé de l’ENPC, de l’ENS, et de l’EHESS à mettre en commun leurs forces en termes de recherche et d’enseignement en économie, rejointes dans cet effort collectif par l’Université de Paris 1. Tout naturellement, le CNRS et l’INRA accompagnent cette nouvelle étape.

En encourageant l’ensemble de leurs chercheurs à promouvoir la notoriété de l’Ecole d’Economie de Paris, les cinq tutelles de l’Unité témoignent que ce long processus de regroupement d’économistes parisiens a permis à ceux-ci d’atteindre une visibilité internationale, et que cette notoriété bénéficie à tous : la valeur de la somme est bien supérieure à la somme des valeurs de chacune des parties.

L’Unité mixte de recherche Paris-jourdan Sciences Economiques est ainsi forte de sa mixité, tout comme l’Ecole d’Economie de Paris, autre « filiale commune » de l’ENS, de l’EHESS, et de l’ENPC.

 

Quelques chiffres au 16 décembre 2015 :

  • 48 chercheurs, dont la plupart enseignent dans l’une des 2 formations de master APE et PPD
  • 6 chercheurs émérités
  • 17 chercheurs associés
  • 5 post-doctorants
  • 1 économiste statisticien
  • 7 personnes de support à la recherche
  • 26 thèses soutenues en 2015

 

Actualités

Vie de l'École

Le nouveau Campus Jourdan

Inauguré le 23 février dernier, le nouveau Campus Jourdan offrira des espaces pensés pour favoriser les échanges scientifiques interdisciplinaires. Il abritera notamment les équipes de Paris School of Economics – PSE et du Centre Maurice Halbwachs – CMH (CNRS-EHESS-ENS). Le 23 février 2017, le président de la République, la ministre de l'Éducation nationale, de l’Enseignement...

Événements

Rencontre

Les débats citoyens !

Jeudi 06 octobre 2016

Les Archives nationales proposent avec Les débats citoyens un espace d’échanges ouvert à tous : archivistes, étudiants, enseignants, représentants des collectivités et grand public. Des rencontres régulières et conviviales, croisant regards de spécialistes et paroles du public, et qui visent à approfondir des débats de société liant actualité et mémoire tout en répondant aux préoccupations...

Colloque

Vos données au cœur de la datascience

Mercredi 06 avril 2016

Quand chercheurs, producteurs, diffuseurs et instances de contrôle de l’utilisation des données discutent de leurs usages et perspectives pour la datascience. Comment la sécurisation accrue de l'accès à ces données, toujours plus riches, plus précises, plus qualitatives, élargit le domaine des possibles de la datascience, de la recherche, de l'innovation et de l'évaluation... Conférence organisée...