Didier Fassin

Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux - IRIS

Directeur d'études de l'EHESS
Mail : didier.fassin@ehess.fr
Chaire : Anthropologie politique et morale

Didier Fassin mène des recherches sur les enjeux sociaux, politiques et moraux dans les sociétés contemporaines. Il s’est intéressé à la production et à la construction des problèmes de santé, en particulier autour du saturnisme infantile en France, de la mortalité maternelle en Équateur, du handicap au Sénégal, du sida en Afrique australe. Il a travaillé sur les inégalités sociales, les catégories utilisées pour les saisir, notamment l’exclusion et les discriminations, les manières d’en rendre compte, singulièrement le culturalisme pratique et le capital social, enfin les politiques pour y faire face ou, au contraire, les nier. Il s’est également intéressé à ce qu’il a proposé d’appeler les nouvelles frontières de la société française, c'est-à-dire à l'articulation des frontières extérieures et intérieures, et donc des enjeux autour de l'immigration et de la racialisation, thème sur lequel il a dirigé un programme de l’Agence nationale de la recherche.

Au cours de la période récente, l’orientation de ses enquêtes s’est infléchie vers les économies morales, c’est-à-dire les configurations de normes et de valeurs à l’œuvre dans les mondes sociaux pour fonder des pratiques, notamment politiques. Le traitement de la pauvreté, de l’immigration et de l’asile en France a été analysé dans cette perspective, et particulièrement la place donnée au corps dans l’administration de la preuve et la pratique de la véridiction. Le déploiement de la raison humanitaire sur des terrains proches et lointains, dans les organisations non gouvernementales comme par les États a été étudié en France, au Venezuela et en Palestine. La question de la violence a été abordée à la fois du point de vue des conditions de sa mise en œuvre, dans l’activité policière en France et médicale en Afrique du Sud, mais aussi du point de vue de sa traduction dans le langage du traumatisme psychique, parmi les victimes de persécution et dans le conflit israélo-palestinien. Plus largement, il s’est agi de conduire une réflexion sur le travail moral dans le gouvernement des êtres humains et sur la vie comme enjeu dans les politiques contemporaines. L'Advanced Grant "Towards a Critical Moral Anthropology", décernée par le Conseil européen de la recherche, s'inscrit dans cette nouvelle perspective en s’attachant à analyser la place des formes de sentiments, de jugements et de pratiques moraux dans les relations entre les institutions publiques (police, justice, prison, services sociaux, santé mentale) et leurs publics en situation de précarité sociojuridique (étrangers) ou socioéconomique (jeunes de milieux populaires). Au-delà il s’agit de s’interroger sur les conditions de possibilité d’une anthropologie morale critique. Mais il s'agit aussi de penser la contribution de l'ethnographie à l'étude de l'Etat et à la constitution d'un espace public.

Évenements

Vendredi 2 mars 2018
Conférence
Didier Fassin a le plaisir de vous inviter le 2 mars de 15h à 18h à une conférence organisée avec le soutien de l'Institut d'Études Avancées de Paris Présentation Les sociétés contemporaines sont entrées depuis plusieurs décennies dans un moment punitif, c’est-à-dire dans une période...
Lundi 21 novembre 2016
Conférence
L’Ambassade du Danemark, en partenariat avec le Réseau « Monde carcéral » de l’EHESS, vous invite à la conférence « La prison – une architecture de la punition et de la confiance » le 21 novembre 2016 de 19h à 21 à la Maison du...
Mercredi 20 juillet 2016
Séminaires et conférences dans le monde
In a time when critique is considered by some to be running out of steam and is disqualified by others in the name of a triumphant positivism, anthropology may have to reclaim its various critical traditions, including that of self-critique, to apprehend a world in...

Actualités

Prix et distinctions
La médaille d’or de l'Académie suédoise d'anthropologie et de géographie a été remise par le roi de Suède à Didier Fassin, directeur d'études EHESS, professeur à l’Institute for Advanced Study à l'Université de Princeton, pour ses contributions scientifiques à l'anthropologie.
Échos de la recherche
L’Institute for Advanced Study de Princeton, l’EHESS et le Swedish Collegium for Advanced Study ont lancé en 2015 un projet pluri-annuel de Summer Program in Social Science . C’est une école d’été rassemblant une vingtaine de jeunes chercheurs d’Afrique, du Moyen Orient et d’Amérique latine...
Vie de l'École
La conférence « La prison, une architecture de la punition et de la confiance » a réuni Didier Fassin, Jean-Pierre Weiss et Rikke Hansen le 21 novembre 2016, à la Maison du Danemark. À travers des exemples de l’architecture pénale en Scandinavie et en France, ces experts ont discuté des réponses que peut apporter l’architecture de ces deux modèles carcéraux pour la préservation de la dignité humaine malgré la punition.